Tout savoir sur l’épilepsie

0
59
l’épilepsie

L’épilepsie est une maladie chronique du système nerveux central. Cette maladie se manifeste généralement par des crises convulsives. Ces dernières peuvent être plus ou moins intenses et surviennent quand les cellules cérébrales subissent des décharges électroniques plus fortes que d’habitude. Par ailleurs, on peut aussi être victime d’une crise similaire à l’épilepsie, sans pour autant être atteint de cette maladie. La maladie est qualifiée de chronique, uniquement lorsque les crises sont récurrentes. D’après certains scientifiques, l’épilepsie n’est pas réellement une maladie mais un symptôme provoqué par une autre affection.

Important à savoir

Pour être qualifié d’épilepsie, il faut que les crises soient répétées. Ainsi, avoir subi une seule crise de convulsion ne veut pas dire qu’on est épileptique. Il faut au moins deux crises pour que le sujet soit qualifié d’épileptique. D’autre part, une crise d’épilepsie peut se manifester dans plusieurs situations, notamment :

  • Une méningite ;
  • Un traumatisme crânien ;
  • Un sevrage à une drogue ;
  • Un accident vasculaire cérébral ;
  • Un surdosage médicamenteux.

Il est également fréquent que les jeunes enfants soient victimes de convulsions durant une poussée de fièvre. Aussi nommé « convulsions fébriles », ces convulsions disparaissent normalement vers l’âge de 5 ou 6 ans. Cependant, ce n’est pas une forme d’épilepsie. Toutefois, il est recommandé de consulter un médecin lorsque de telles crises se manifestent.

Les causes de l’épilepsie

Dans la majorité des cas, les spécialistes ignorent les causes impliquant l’épilepsie. 10 à 15% des patients souffrant d’épilepsie ont tous des antécédents familiaux. Cela veut dire qu’une composante génétique existerait même si la maladie n’est pas du tout héréditaire. Par ailleurs, d’autres facteurs possibles ont été identifiés :

  • Une fièvre élevée (chez les enfants) ;
  • La démence (chez les personnes âgées) ;
  • Une encéphalite ou une méningite ;
  • Un AVC ;
  • Une tumeur ;
  • Un traumatisme cérébral ;
  • Une intoxication à l’alcool, la drogue ou autre substance chimique.

Les victimes et les facteurs risques

Après la migraine, l’épilepsie est sans doute le trouble neurologique le plus fréquent. Il touche par exemple 1 % de la population nord-américaine. Le plus souvent, il survient :

  • Chez les personnes de plus de 60 ans ;
  • Durant l’enfance ou l’adolescence.

En ce qui concerne les patients victimes, certains facteurs peuvent augmenter les risques :

  • L’hypoglycémie ;
  • L’hyperventilation ;
  • Le manque de sommeil ;
  • Des stimuli acoustiques ou lumineux ;
  • Un stress psychique ;
  • Une hyperventilation ;
  • La peur.

L’épilepsie n’est pas une maladie contagieuse.

Les symptômes de l’épilepsie

Dans le cas de certaines personnes, les crises d’épilepsie sont précédées d’une sensation appelée « aura ». Cette sensation est propre à chacun et permet de constater l’imminence de la crise. L’aura peut se présenter sous forme d’hallucination olfactive ou visuelle, une agitation ou une impression caractéristique. Par ailleurs, ces différentes manifestations peuvent se présenter sous différentes formes dont la gravité diffère également. Les signes ne sont pas toujours présents et certains patients ne manifestent même que des symptômes « mineurs ». Voici les principaux symptômes :

  • Des convulsions ;
  • Une respiration bruyante ;
  • Des yeux révulsés ;
  • Un arrêt respiratoire ;
  • Une perte de conscience ou une conscience altérée (le sujet n’a pas de réaction mais semble éveillé) ;
  • Coloration rougeâtre ou bleue du visage ;
  • Des gestes involontaires (mastication, battement des paupières) ;
  • Traits du visage tirés
  • Morsure de la langue ou de l’intérieur des joues ;
  • Formation d’écumes sur les lèvres à cause d’une hyper salivation ;
  • Une transformation des perceptions sensorielles ;
  • Des secousses musculaires saccadées et violentes
l’épilepsie

Diagnostic de l’épilepsie

Les crises d’épilepsie sont spectaculaires mais ne durent généralement qu’une ou deux minutes en tout. D’ailleurs souvent, le patient ne patient ne se souvient de rien lorsqu’il revient à lui. Le diagnostic de l’épilepsie est basé sur l’observation des signes en tenant compte du témoignage des personnes qui ont assisté à la première crise. Plusieurs examens sont ensuite considérés : prise de sang, tomodensitométrie, enregistrement de l’activité cérébrale, IRM, angiométrie, etc. Il faut savoir qu’une seule crise durant une vie ne permet pas d’établir un diagnostic d’épilepsie chronique. Ce n‘est uniquement quand les crises surgissent en intervalles qu’on peut qualifier la personne d’épileptique.

Les risques de complications

La plus grande complication de l’épilepsie est ce qu’on appelle « état de mal épileptique ». C’est une crise en continu d’environ 20 minutes ou de plusieurs crises rapprochées. Ces dernières empêchent le sujet de récupérer entre chacune d’entre elles. Les personnes souffrantes de ces crises risquent de présenter des dommages irréversibles au cerveau, ou même de mourir subitement. En cas de crise épileptique durant la grossesse, les femmes risquent de mettre en danger leur vie et celles de leur bébé.

Traitement de l’épilepsie

Même si les crises s’espacent de plus en plus ou disparaissent, l’épilepsie ne peut pas être guérie. Si la maladie est diagnostiquée, le médecin doit prescrire des médicaments anticonvulsifs. Il en existe plusieurs types et tous ne conviennent pas à tout le monde. Ainsi, le mieux serait d’en essayer plusieurs avant de choisir celui qui convient le mieux. Dans certains cas, l’épilepsie se traite par la chirurgie qui vise à éliminer le foyer d’où provient la première décharge.

Prévention de l’épilepsie

L’épilepsie ne peut pas être prévenue. Cependant, on peut éviter la survenue des crises convulsives :

  • En évitant les situations qui peuvent engendrer une crise : manque de sommeil, consommation de drogues ou d’alcool, stress, stimulation auditive ou visuelle excessive) ;

En consommant les médicaments prescrits de manière correcte.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=epilepsie_pm
https://www.allodocteurs.fr/maladies/cerveau-et-neurologie/epilepsie/epilepsie-quelles-origines-quels-traitements_777.html

Laisser un commentaire