Tout ce qu’il faut savoir sur l’arythmie cardiaque

0
139
arythmie cardiaque

Le cœur joue le rôle de pompe visant à distribuer le sang dans la totalité de l’organisme. Par ailleurs, cela fait de cet organe un élément essentiel pour le maintien de la santé. Toutefois, il souffre souvent de diverses pathologies qui obstruent son bon fonctionnement. L’arythmie cardiaque en fait partie, qui se trouve être une maladie cardio-vasculaire assez répandue. Il s’agit d’une irrégularité au niveau des fréquences de battement du cœur. Heureusement, il existe plusieurs formes de traitements qui permettent de soigner cette maladie.

Définition de l’arythmie cardiaque

En règle générale, le battement normal du cœur se situe en moyenne entre 60 et 90 par minutes. Toutefois, pour une personne qui souffre d’arythmie cardiaque celui-ci connait une irrégularité. C’est-à-dire que peu diminuer ou augmenter de façon soudaine. Le cœur se subdivise en quatre parties distinctes, qui sont deux ventricules et deux oreillettes. Ainsi, le côté droit effectue la réception sanguine chargée en dioxyde de carbone venant de l’organisme. Celui-ci est alors redirigé vers les poumons afin de dissoudre le gaz et le remplacer par de l’oxygène. Par la suite, après l’épuration du sang il revient au sein du cœur en passant par la partie gauche. Pour pouvoir mener à bien ce mécanisme, les deux parties sont tenues de se contracter en même temps de façon précise.

Cependant, il arrive parfois que ce mécanisme connaisse un dérèglement. En effet, le rythme du cœur est perturbé par rapport à la fréquence au niveau de la régularité et ainsi que de l’intensité des contractions. La plupart des cas d’arythmie cardiaque, le cœur ne se remplit plus assez et ne parvient plus à fournir à l’organisme la quantité de sang oxygéné dont il a besoin. De ce fait, les fluides sanguins stagnent et finissent par obstruer les vaisseaux sanguins. Cela se manifeste de plusieurs manières telles que des étourdissements et faiblesses ainsi que la perte de connaissance ou syncope.

Les causes de l’arythmie cardiaque

Un grand nombre de facteurs peuvent être à l’origine de l’arythmie cardiaque. Parmi cela, l’on peut citer :

  • La consommation d’excitant comme le café, l’alcool, le tabac ou alors la cocaïne ;
  • Embolie pulmonaire ;
  • Vieillissement normal ;
  • Déshydratation ;
  • Artériosclérose et athérosclérose ;
  • Trouble de l’appareil respiratoire comme la broncho-pneumopathie ;
  • Insuffisance coronarienne qui provoque un défaut d’oxygène au niveau du tissu cardiaque.

D’autant plus que certains types d’arythmie augmentent les risques de complications sanitaires graves. Effectivement, une insuffisance cardiaque résulte de ce genre de dysfonctionnement du cœur. Ensuite, dans des cas assez rares d’arythmie survient une perte de connaissance de la personne atteinte.

Modes de dépistage de l’arythmie cardiaque

Une détection précoce de l’arythmie cardiaque permet de traiter la maladie le plus vite possible. Pour ce faire, le médecin traitant soumet le patient à divers tests.

arythmie cardiaque

  1. L’épreuve d’effort

Le test d’effort constitue un moyen de dépister l’arythmie cardiaque. Cela se fait par l’exercice d’un électrocardiogramme   sur le patient. En d’autres termes, le rythme cardiaque est enregistré à l’aide d’électrodes positionnées sur la personne à examiner. Cet examen fait suite à la prescription du médecin traitant ou alors un cardiologue. Ainsi, durant une dizaine de minutes le patient pratique du vélo en franchissant plusieurs paliers. Par ailleurs, l’analyse se fait selon un tracé de référence au repos et pendant l’effort.

  1. La pose d’une Holter

D’autre part, la détection d’une arythmie cardiaque se trouve être particulièrement importante. Cela se traduit par le fait que cela puisse être à l’origine d’AVC ou de syncopes inexpliquées. Par conséquent, la mise en place d’une Holter implantable s’impose. Le concept consiste à enregistrer le rythme cardiaque pendant une durée de plusieurs années. Ce système permet de détecter les arythmies considérer comme étant silencieuses. Celui se présente sous forme d’un petit matériel ayant la taille d’une clé USB. La pose d’une Holter nécessite une intervention chirurgicale sous anesthésie locale. Celui-ci se situe sous la peau visant à surveiller étroitement le rythme cardiaque du patient pendant de trois ans. Bien évidemment, des visites de contrôles sont effectuées afin de procéder aux vérifications des enregistrements de l’Holter.

Traitements de l’arythmie cardiaque par cryoablation

La cryablation est une méthode de traitement de l’arythmie cardiaque assez récente. Le procédé consiste à éliminer par le froid les zones du cœur qui dysfonctionnel. Cela se passe par voie naturelle comme la veine fémorale permettant de rentrer dans le cœur. Pour ce faire, le médecin est tenu de suivre plusieurs étapes qui sont :

  • L’introduction d’une sonde afin de vérifier la localisation exacte des problèmes électriques ;
  • le lasso qui se trouve au bout de la sonde constate les signaux anormaux ;
  • gonflement à distance pour boucher l’entrée d’une veine pulmonaire ;
  • injection d’un produit de contraste avant l’envoi du gaz réfrigérant.

La baisse température obtenue par le froid permet de détruire les foyers d’arythmies. De ce fait, les surtensions électriques ne sont plus en mesure de se produire entre les veines et l’oreillette.

La prise d’anticoagulants pour traiter l’arythmie cardiaque

La plupart des patients qui souffrent d’arythmie cardiaque consomment des anticoagulants. Ceci étant fait afin de fluidifier le sang qui souvent stagne au niveau des vaisseaux sanguins dans ce genre de cas. Cependant, cela ne fonctionne pas pour la majorité des patients. En effet, la prise de coagulants sont contre-indiqués pour un accident hémorragique, chutes répétées, grossesse, insuffisance hépatique sévère ou alors une hypersensibilité au médicament.

Sources:
https://www.maxisciences.com/arythmie/arythmie-cardiaque-traitement-causes-symptomes-danger-de-quoi-s-agit-il_art37227.html
http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/maladies_cardiovasculaires/niv2/arythmie-cardiaque.htm

Laisser un commentaire