Quels traitements faut-il adopter pour soigner les maladies cardio-vasculaires ?

0
334
soigner la maladie cardio-vasculaire

Le sang qui coule dans les veines est distribué par le cœur. Généralement, ce dernier sert de pompe d’alimentation des organes afin d’assurer leur bon fonctionnement. Cependant, le cœur rencontre parfois des difficultés causant son altération. Cet affaiblissement du cœur est appelé maladies cardio-vasculaires. Plusieurs facteurs peuvent en être la cause; tels que le diabète, la cholestérolémie, le surpoids, le tabagisme ou l’hypertension. De plus, l’exposition à la pollution est aussi une des causes des maladies cardio-vasculaires.

Les médicaments pour traiter la maladie cardio-vasculaire

En cas de crise cardiaque, le patient est transporté d’urgence à l’hôpital. Les soins de premier secours, souvent effectuer par les ambulanciers, sont l’administration d’une injection sous-cutanée ou par intraveineuse d’anticoagulants. Cela permet de dissoudre un caillot de sang qui s’est formé dans les artères du cœur. La nitroglycérine est parfois aussi utilisée sous forme de comprimé ou de pulvérisation dans la bouche. Elle est très sollicitée grâce à son effet très rapide. Une fois arrivée dans le centre de soin, une coronarographie est effectuée. Pour se faire, certains médicaments sont administrés aux patients afin de l’aider à se détendre.

Après l’hospitalisation, le traitement médicamenteux de maladie cardio-vasculaire se poursuit à vie. Une cessation de la prise de médicament sans l’avis d’un médecin n’est pas favorable au malade. Cela peut s’avérer dangereux pour la santé de son cœur. Les risques de récidives sont énormes, voire même la mort du patient.

Les interventions chirurgicales pour la maladie cardio-vasculaire

Dans certains cas, une intervention chirurgicale est parfois nécessaire pour soigner une maladie cardio-vasculaire. Cette mesure est souvent prise comme précaution en cas d’infarctus. Ceci étant fait dans le but de prévenir des risques de récidive. Pour se faire, le chirurgien-cardiologue procède à l’insertion d’un cathéter pour débloquer une artère bouchée. Cette opération s’appelle l’intervention coronarienne percutanée. Cela se pratique souvent sur une artère du poignet. Une endoprothèse métallique est insérée dans l’artère accompagnée d’un médicament afin d’assurer un meilleur résultat. Ensuite, il y a aussi le pontage coronarien.

Le médecin procède au prélèvement d’un vaisseau sanguin, sur la poitrine ou les jambes par exemple, afin de greffer celui-ci. Cela permet de remédier à un blocage au niveau d’une artère coronaire. Cette opération se pratique souvent chez les diabétiques.

La psychothérapie, une nécessité dans le traitement de défaillance cardio-vasculaire

La psychothérapie est une option non négligeable, pour le traitement ou la prévention de maladie cardio-vasculaire. En effet, le stress ou l’anxiété ainsi que certains comportements antisociaux tels que l’isolement ou l’agressivité sont des facteurs de défaillances cardiaques. De plus, suite à ces facteurs les gens ont recours à des comportements négatifs pour s’en soulager. Par exemple, le tabagisme et l’alcool ou alors l’alimentation excessive. De ce fait, suivre une thérapie chez un psychologue aide à remettre en ordre ces troubles. Étant donné que les gens présentant de problèmes psychologiques souffrent de défaillance dans le système nerveux, empiétant ainsi sur le cœur.

Accompagnant la thérapie, l’adoption d’une mode de vie plus saine est fortement recommandée. C’est-à-dire, opter pour alimentation plus saine à base de fruits et légumes. Ensuite, arrêter de fumer et pratiquer des exercices physiques réguliers avec modération.

soigner la maladie cardio-vasculaire

Stimuler le cœur avec l’aubépine

La phytothérapie ou l’utilisation des plantes pour soigner la maladie cardio-vasculaire est une pratique de plus en plus adoptée. Que ce soit sous forme liquide, en extrait sec ou en tisane, différentes plantes aident à traiter la défaillance cardiaque. L’aubépine fait partie des plus connus dans ce domaine. Elle a des propriétés d’antioxydant grâce aux polyphénols et triterpènes qui la composent. Son utilisation sert de stimulant pour le cœur. De plus, l’aubépine régularise le rythme cardiaque. Une quantité de 600 mg journalière est suffisante. Elle se prend à deux reprises pendant la journée, de préférence le matin et le soir. Le traitement peut durant plusieurs mois.

La mélisse, une plante qui stabilise le rythme cardiaque

Ayant la même forme que la feuille de menthe ou d’ortie, la mélisse possède des vertus remarquables pour le cœur. Elle a la même odeur que la citronnelle ou la verveine. La feuille de cette plante contient des composants tels que les triterpènes et l’acide anxiolytique. Par conséquent, cela lui permet de réduire le stress et de ce fait stabiliser le rythme cardiaque. La mélisse est un remède naturel à la maladie cardio-vasculaire. Son utilisation est fortement recommandée en cas de palpitation. Elle se prend le plus souvent sous forme de tisanes. L’infusion se prépare avec une quinzaine de feuilles dans un litre d’eau bouillante. Une quinzaine de minutes suffit pour laisser infuser. La préparation sert de boisson pendant la journée. Cependant, il ne faut pas en abuser, trois semaines suffisent pour effectuer le traitement.

L’olivier guérit l’hypertension artérielle

Déjà très connu pour ses propriétés médicinales, souvent sous forme d’huile, l’olivier est une plante très intéressante pour soigner la maladie cardio-vasculaire. Parmi ses composants, il y a des sécoiridoÏdes et des flavonoïdes. La plupart des personnes en surpoids ou diabétiques souffrent d’hypertension artérielle. La feuille d’olivier joue un rôle de stabilisateur en cas d’hypertension. L’huile d’olive n’est plus à présenter comme étant le meilleur pour la cuisine. La préparation de tisane avec ses feuilles est une pratique moins répandue, néanmoins bénéfique. L’infusion se prépare avec une trentaine de grammes de feuille d’olivier dans un litre d’eau bouillante. Laissez la préparation dix minutes avant de la boire tout au long de la journée. La cure dure trois semaines espacée d’une semaine de pause.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/01/30/21920-bien-se-soigner-apres-maladie-cardio-vasculaire
http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/maladies_cardiovasculaires/niv2/traitement-maladies-coeur.htm

Laisser un commentaire