Quels traitements thérapeutiques faut-il adopter pour soigner le diabète de type 2?

0
103
soigner le diabète de type 2

Le diabète est devenu au fil des années une vraie pandémie mondiale. Le diabète de type 2 est une forme assez courante chez les personnes possédant une prédisposition génétique ou alors les seniors ou encore les individus en état de surpoids. Heureusement, il existe divers traitements permettant de soigner les patients atteints par cette maladie.

Objectifs du traitement pour soigner le diabète de type 2

Les dispositions thérapeutiques pour soigner le diabète de type 2 doivent être mises en place précoce et globale. Cela étant fait dans le but d’obtenir une normoglycémie. De plus, celui-ci permet d’englober tous les facteurs de risque cardio-vasculaire qui sont souvent étroitement liés au diabète. Par ailleurs, le concept consiste à diminuer le surpoids ainsi que la sédentarité.  Pour ce  faire, la prise en charge est adaptée pour chaque patient. Les points déterminants à prendre en compte sont:

  • l’âge physiologique ;
  • la sévérité et l’ancienneté du diabète ;
  • assurer la participation active du malade pour préserver une modification à long terme d’une bonne hygiène de vie et une excellente habitude alimentaire.

Un régime alimentaire adapté pour soigner le diabète de type 2

Étant donné que l’obésité constitue un des facteurs à risque du diabète, la diététique est un excellent moyen pour réduire considérablement la masse corporelle. Ainsi, c’est une des bases du traitement pour soigner le diabète de type 2.

  1. Une quantité alimentaire raisonnable

Afin d’obtenir une perte pondérale de 1 à 4 kg par mois, il est indispensable de réduire le taux d’apport calorique journalier. Pour ce faire, il faut répartir l’apport calorique au moins en 3 prises quotidien. Cela se traduit par un petit déjeuner, un déjeuner et un dîner. Parfois, si la personne ressent une sensation de faim entre temps, il n’est pas interdit de prendre une petite collation. Les repas et les collations doivent être mixtes, composés de glucides de protides et de lipides.

  1. Assurer un apport suffisant en nutriment

Tout d’abord, éviter impérativement le sucre à action rapide du fait de leur caractère hyperglycémiant. À la place, il est fortement conseillé de consommer des fruits. Les fruits représentent 5 % de la ration glucidique, le lait 5 %, et les sucres lents 90 %   ensuite, les boissons alcoolisées doivent être réduite voir même supprimé. Et puis, il y a les fibres alimentaires qui réduisent la flèche hyperglycémique poste prandiale.

La pratique d’une activité physique régulière pour soigner le diabète de type 2

Faire de l’activité physique participe au contrôle de la glycémie chez le diabétique de type 2. Cela favorise la dyslipidémie en augmentant les HDL et en baissant les triglycérides. Cela ne prend que 45 minutes de votre temps, à répéter trois à quatre fois par semaine. Cette fréquence suffit pour entretenir l’appareil ostéo-articulaire, permettant ainsi le maintien du tonus musculaire.  Le choix des exercices physiques doit être précédé d’une évaluation cardiovasculaire.

soigner le diabète de type 2

Traitements médicamenteux pour soigner le diabète de type 2

  1. Les biguanides

Les biguanides oeuvrent pour la diminution de la production hépatique de glucose en arrêtant la néoglucogenèse. De plus, ils aident l’action périphérique de l’insuline. Ces médicaments vous préservent contre la prise de poids. Ils vous aident à en perdre.

  1. Les glitazones

Les thiazolidinediones (pioglitazone, rosiglitazone) diminuent la glycémie, l’insulinémie et la triglycéridémie , en améliorant la sensibilité à l’insuline surtout au niveau musculaire.  Cela se caractérise par une liaison à des récepteurs nucléaires, les PPAR gamma provoquant l’activation de certains gènes impliqués dans le métabolisme des glucides et des lipides.

  1. Les sulfamides hypoglycémiants

Les sulfamides hypoglycémiants stimulent la sécrétion d’insuline par les cellules ß des ilots de Langerhans. Les sulfonylurées se lient à un récepteur spécifique présent sur la membrane des cellules ß. Par ailleurs, ce mécanisme engendre la sécrétion d’insuline en fermant les canaux potassiques entrainant ainsi une dépolarisation de la membrane et l’entrée de calcium dans les cellules ß.

  1. Les glinides

Les glinides sont les agents insulino-sécrétagogues. Cela se définit par le fait qu’ils stimulent l’insulino-sécrétion en agissant sur le canal potassique ATP-dépendant. Cependant, leur site de liaison sur la cellule béta n’est pas similaire à ceux des sulfamides. Par contre, les glinides stimulent le pic précoce d’insulino-sécrétion et ont une action préférentielle sur la glycémie post-prandiale.

  1. Inhibiteur des alphaglucosidase

Ces inhibiteurs mettent un coup de frein à l’absorption intestinale des glucides alimentaires complexes. Généralement, ces substances agissent sur la glycémie post-prandiale. Les inhibiteurs des alphaglucosidases ne peuvent induire d’hypoglycémie par eux- mêmes.

Les effets secondaires des médicaments pour soigner le diabète de type 2

Cependant, les patients qui prennent ces médicaments soigner le diabète de type 2, ne sont pas à l’abri de certains effets secondaires. L’utilisation des sulfamides hypoglycémiants chez une personne âgée risque d’entrainer une insuffisance rénale. Ensuite, d’autres facteurs de risque sont aussi à prendre en compte tels que la consommation de boissons alcoolisées, la suppression d’un repas, un exercice physique inhabituel. Les hypoglycémies sous sulfamides hypoglycémiants souffrent souvent d’une forte gravité et d’un plus grand prolongement.  Ensuite, il y a les glinides qui ne sont pas soumis à une contre-indication en cas d’insuffisance rénale modérée.

Toutefois, les patients qui les consomment doivent faire preuve d’une grande vigilance. Cela s’explique par la progressivité pour un malade qui se situe dans le troisième âge ou une insuffisance rénale. Ces médicaments ont l’avantage d’être éliminés par voie biliaire. Par conséquent, ces produits sont contre-indiqués en cas d’insuffisance hépatique.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/article/diabete-de-type-2-une-nouvelle-piste-therapeutique-encourageante/
https://www.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/diabete/diabete-de-type-2-une-nouvelle-piste-de-traitement-629545

Laisser un commentaire