Quels sont les symptômes des maladies neuro-dégénératives ?

0
246
symptômes des maladies neuro-dégénératives

La maladie de Parkinson et l’Alzheimer sont, sans aucun doute, les plus connues en matière de maladies neuro-dégénératives. Elles se caractérisent par une pathologie à l’évolution, créant ainsi un dysfonctionnement du système nerveux. L’apparition d’une maladie neuro-dégénérative contraint le patient à perdre toute autonomie. C’est une situation pesante pour lui que les personnes qui le prennent en charge. Affectant en général les personnes âgées, ses conséquences sont irréversibles. Cependant, si la maladie est diagnostiquée assez tôt, un ralentissement est possible.

Un changement au niveau du comportement

L’apathie est un symptôme maladie neuro-dégénérative. Elle se caractérise par un brusque changement au niveau du comportement du patient. Celui-ci devient asocial et se renferme sur lui-même, se détachant progressivement du reste du monde. Contrairement aux autres troubles psychologiques, telle que la dépression qui engendre un sentiment de tristesse excessif, la personne est totalement dépourvue de sentiment. En effet, le malade se trouve être dépourvu de désir et d’affection. Les sensations émotionnelles ne l’animant plus, le malade ne présente aucun intérêt vis-à-vis de sa famille ou une personne qu’il affectionnait auparavant. De plus, une forte absence de motivation et d’initiative se présente chez le patient. Cela provoque ainsi des impacts graves dans la vie de la personne comme dans ses activités professionnelles. La situation se caractérise de la même manière pour les hobbies, les loisirs et le sport.

L’altération de la mémoire

Une personne atteinte de maladie neuro-dégénérative souffre d’amnésie. Elle se définit par une incapacité à recouvrir des souvenirs ou à se remémorer de l’information acquise. Ce symptôme maladie neuro-dégénérative est partiel au début et va progressivement altérer la mémoire du malade. Par ailleurs, la personne atteinte éprouve des difficultés à effectuer de simples tâches quotidiennes, oubliant ainsi comment utiliser un téléphone ou cuisiner un plat. Ensuite, des oublis improbables se produisent favorisant l’égarement d’objet. Par exemple, il est possible de trouver des livres dans le congélateur ou ranger une montre dans une casserole. Le patient présente aussi une perte de l’orientation dans le temps et l’espace. Le malade peut se perdre dans sa rue, et est incapable de retrouver seul le chemin vers son propre domicile. De plus, il peut être dans l’incapacité de nommer l’endroit où il se trouve ou la date du jour.

L’aphasie ou mutisme partiel

Le patient présentant un symptôme maladie neuro-dégénérative peut être également atteint d’aphasie. Cette dernière se caractérise par une défaillance du langage chez une personne, à différencier du mutisme total. La personne n’est pas totalement privée de l’usage de la parole. L’aphasie se présente sous deux formes indissociables. Tout d’abord, le trouble de la parole qui se manifeste par une difficulté au niveau de la prononciation et à l’articulation correcte d’un mot. Il devient ainsi difficile de comprendre les propos de la personne. Ensuite, il y a le trouble du langage qui se définit par l’incapacité à trouver le mot adéquat et formuler une vraie phrase. Il arrive parfois que la personne remplace un mot par un autre, rendant ainsi la communication difficile. Cela crée souvent des confusions par rapport à son entourage, et peut induire en erreur son interlocuteur.

symptômes des maladies neuro-dégénératives

Atteintes aux facultés motrices

Une détérioration des cellules nerveuses affecte la capacité motrice du corps humain. L’akinésie est un symptôme maladie neuro-dégénérative contraignant et parfois imprévisible. Ce symptôme est caractérisé par la réduction minimale des mouvements du malade. En effet, causé par des sensations d’engourdissement, une lenteur de mouvement se crée, rendant ainsi impossible l’accomplissement de simples tâches comme l’écriture. De plus, une tension excessive des muscles engendre une rigidité, le plus souvent au niveau des membres inférieurs et supérieurs, ainsi que le dos, créant une position voutée de la personne. Le tremblement au repos est une situation assez pénible. Il se manifeste au moment où le malade n’effectue aucun mouvement. Facilement maîtrisable par des médicaments, il se situe en général au niveau du poignet, de la jambe, du doigt ou du bras.

Dans le cas de blocage instantané, le malade est dans l’incapacité totale de bouger. Cela se produit souvent pendant la marche. Souhaitant lui venir en aide, son entourage le tire pour l’aider à avancer. Mais, cela provoque une chute chez le patient. Le temps d’un moment, les facultés motrices sont au point mort, le cerveau n’arrive plus à envoyer l’ordre aux membres d’effectuer son travail. Ce symptôme s’accompagne souvent de douleurs musculaires.

Apparition de divers troubles physiques

Une maladie neurologique engendre forcément l’insomnie. Le patient est sujet à des troubles chroniques du sommeil. Le malade se réveille souvent au milieu de la nuit et éprouve de grandes difficultés à se rendormir. Parfois, c’est causer par des troubles urinaires qui sont un autre symptôme maladie neuro-dégénérative. En effet, la personne se réveille régulièrement la nuit avec l’envie pressante d’uriner.

Même pendant la journée, le patient effectue plusieurs va-et-vient aux toilettes. Étant donné qu’il est amoindri par rapport à la mobilité, il y a parfois des fuites ou d’incontenances urinaires. Tout en restant dans le contexte du trouble du sommeil, il arrive aussi que le malade soit victime de réveils matinaux réduisant ainsi la durée de son sommeil. Par ailleurs, une somnolence diurne survient au cours de la journée. Le patient subit un endormissement soudain et rapide. Cela se présente dans différentes situations à n’importe quel moment.  En effet, il est fort probable que le patient s’endort au volant par exemple, ce qui est dangereux pour les passagers.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=maladies-neurodegeneratives-comment-deceler-premiers-signes
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/11/17/23064-maladies-neurodegeneratives-ce-qui-va-compter-ce-sont-moyens-financiers

Laisser un commentaire