Quelles sont les causes de l’augmentation du nombre des victimes de la maladie de Lyme ?

0
114
maladie de Lyme

La maladie de Lyme se caractérise par une infection causée par une piqûre de tique. Cet insecte transmet un virus contenant une bactérie appelée Borrelia burgdorferi. La plupart des gens en sont touchés à l’occasion d’une sortie en pleine nature, ou tout simplement lors d’un passage dans un jardin qui abrite des tiques. En général, cela se manifeste par la trace d’une petite piqûre indolore, qui s’aggrave au fur et à mesure. Cette maladie nécessite un traitement aussitôt identifié, sous risque de provoquer de graves effets sur la santé. La maladie connait actuellement une bien triste expansion. En effet, de plus en plus de cas sont recensés chaque année.

L’incidence du réchauffement climatique sur la maladie de Lyme

La maladie de Lyme connait une forte expansion dans les pays particulièrement tempérés. À l’heure actuelle, un grand nombre de pays d’Europe et d’Asie en sont la victime. Une des raisons de cette forte augmentation des cas repose sur le réchauffement climatique. Généralement, la tique se développe dans leur habitat naturel, des lieux qui certes ne manquent pas d’affluer. Par ailleurs, il s’agit :

  • des zones boisées et humides ;
  • les hautes herbes ;
  • les prairies et jardins ;
  • les différents parcs urbains et forestiers ;
  • les animaux sauvages ou domestiques.

La recrudescence des contaminations se présente majoritairement, durant les périodes où l’activité maximale des tiques est observée. Cela se passe en générale pendant certaines saisons, telles que le printemps et l’automne. C’est une situation assez contradictoire certes, vu que cela constitue les beaux jours incitant les gens aux promenades et aux sorties en forêt. Toutefois, cette alerte émise par le ministère de la Santé n’est pas à prendre à la légère.

L’inexistence de vaccin contre la maladie de Lyme

Jusqu’à présent, malgré tous les efforts des chercheurs scientifiques, il n’existe pas encore de vaccin pour lutter contre la maladie de Lyme. Cette situation est en grande partie, la cause principale de l’augmentation du nombre de personnes atteintes. Ce qu’il faut noter à propos de l’agent porteur de cette maladie, c’est que les tiques ne sont réalité pas infectée naturellement. En effet, ils se contaminent en se nourrissant du sang des animaux sauvages qui en sont atteints. Par ailleurs, il est tout à fait possible que vous ne soyez pas mordu en pleine nature. Ces insectes peuvent aussi être transportés par des oiseaux, et vous attaquer à des endroits inattendus.

Par conséquent, à cause de cette inexistence de vaccin pour s’en immuniser, le meilleur moyen de se protéger est la prévention. Pourtant, la plupart des randonneurs n’y prêtent pas souvent attention. Effectivement, il s’agit par exemple de porter des vêtements à manche long et fermé. Cependant, cela semble contradictoire étant donné la chaleur engendrée par la marche à pied. Toutefois, cette mesure de précaution est primordiale pour réduire l’augmentation grandissante des cas de cette maladie.

maladie de Lyme

La propagation des tiques : facteur de la maladie de Lyme

D’autre part, de récentes études ont prouvé que le pourcentage de tique a augmenté ces dernières années. Cela apporte une explication logique à la hausse des individus infectés par la maladie de Lyme. En effet, selon les chiffres une différence est arrivée jusqu’à un taux de 30 %. Cela se traduit par l’élargissement de leur longévité, propice à une forte reproduction à ce niveau. Comparer aux autres acariens, la vie d’une tique se trouve déjà être assez longue. Cet insecte atteint en général trois ans. Toutefois, actuellement cette durée a connu une extension. Cela s’explique par le fait que ces prédateurs naturels eux, ont fortement diminué. Parmi cela, l’on peut citer :

  • les salamandres ;
  • les lézards et orvets ;
  • les grenouilles et crapauds ;
  • les musaraignes ainsi que les gros insectes.

Par conséquent, plus ces parasites perdurent et plus elles risquent d’infecter le plus de gens possible.

Les seniors et la maladie de Lyme

  1. Les régions

Il faut noter que la situation démographique joue aussi un rôle important sur cette épidémie de la maladie de Lyme. Certaines régions recensent plus de cas que d’autres, selon les statistiques. En France, le Limousin est sans nul doute le plus dangereux en termes de piqûre de tiques. En effet, plus de 700 cas sur 100 000 habitants, par rapport à l’Alsace qui compte 300 cas sur 100 000 habitants. Par ailleurs, certaines régions connaissent moins d’infections comme le Rhône-Alpes qui est à 170 cas pour 100 000 habitants. De plus, il y a certains endroits où la maladie se fait particulièrement rare comme en Aquitaine par exemple.

  1. Le temps libre

Ces dernières années, le nombre de retraités et de préretraités en grimper en flèche. Par ailleurs, ces seniors ont beaucoup de temps libre à revendre. Curieusement, ce sont les personnes âgées qui sont le plus touchées par la maladie de Lyme. Cette situation n’est en aucun cas une coïncidence. En effet, afin de se maintenir en forme et lutter contre la sédentarité, il leur est recommandé de pratiquer des activités physiques régulières. De ce fait, du fait de leur état du moins assez affaibli ils ne peuvent s’adonner qu’à un certain type de sport. Par ailleurs, les randonnées et le vélo sont devenus leurs activités de prédilection. Cependant, cette ruée vers la nature favorise fortement la propagation de l’épidémie. En effet, il faut noter que 85 % des malades sont des personnes âgées entre 60 et 70 ans.

Sources:
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/maladie-maladie-lyme-nombre-nouveaux-cas-augmente-2018-france-71686/
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/le-nombre-de-cas-de-maladie-de-lyme-diagnostiques-en-forte-augmentation-en-2018_3519515.html

Laisser un commentaire