Quand et comment faut-il consommer les nootropiques ?

0
201
consommer les nootropiques

Actuellement, la consommation de nootropiques a le vent en poupe. La multitude de propagandes autour de ces substances finit par en séduire plus d’un. Cependant, il devient rapidement facile de se perdre dans ce labyrinthe de choix qui s’offre à vous. Un grand nombre de questions taraudent chez les débutants et les curieux. À quel moment les consommer ? Comment les prendre ? Par ailleurs, découvrez les conseils sur la consommation des nootropiques.

À quel moment consommer des nootropiques ?

À partir du moment où vous vous êtes décidé à consommer des nootropiques, un large choix s’offre à vous. De plus, vous avez la possibilité d’en faire usage sous différentes circonstances. En effet, cela dépend des résultats auxquels vous souhaitez parvenir. Toutefois, il ne s’agit pas non plus de pilules miracles pour transformer une personne dissipée en un véritable génie. Par ailleurs, notez vos objectifs afin d’identifier le rôle joué par les nootropiques.

  1. Élargir l’esprit créatif

Ce genre de cas se présente essentiellement chez les artistes peintres, écrivains, musiciens ou inventeurs. Il s’agit de l’apparition d’un blocage intellectuelle qui empêche les idées originales de surgir. De ce fait, l’iode créatine constitue une bonne façon d’y remédier.

  1. Préserver la mémoire

Du fait de l’énorme surcharge qu’elle doit supporter, la mémoire est souvent victime de fuites. Cependant, diverses activités nécessitent une excellente stabilité de celle-ci. Cela peut être d’ordre professionnel ou dans le cadre des études, notamment la préparation des examens. Part conséquente, afin de rétablir l’équilibre de la mémoire, il est indispensable de consommer des nootropiques tels que le piracetam ou la choline.

  1. Amélioration de la concentration

À certains moments, il arrive parfois que vous ressentiez des difficultés à vous focalisé ou une sensation de dérive de pensées. Ainsi, le fait de consommer des nootropiques est indispensable afin de rétablir la concentration. Pour ce faire, la L-théanine mélanger au café vous apporte une vigilance plus accrue. De plus, cette préparation possède l’avantage de bénéficier des bienfaits de la caféine tout en évitant les désagréments qui l’accompagnent.

  1. Une relaxation musculaire

En général, la fatigue se manifeste spécifiquement par une sensation de nœud au niveau de vos muscles. Par ailleurs, il faut la savoir que consommer des nootropiques permet aussi de se relaxer. En effet, il existe des plantes aux vertus nootropes naturelles qui dissipent la fatigue et favorisent le sommeil. Il s’agit par exemple de la rhodiola rosea.

  1. Une stabilité émotionnelle

Un grand nombre de concours de circonstances au quotidien entrainent parfois un état de stress. Ainsi, cette sensation d’oppression provoque de fréquentes sautes d’humeur. De ce fait, la prise de substances stimulantes favorise la sécrétion des neurotransmetteurs qui provoquent la joie.

consommer les nootropiques

Consommer les nootropiques : le choix de la texture

Étant donné dans certains cas, vous allez être amené à consommer les nootropiques durant un certain laps de temps. Par ailleurs, vous avez la possibilité d’allier l’utile et l’agréable. De ce fait, le choix de la texture de la substance constitue un point déterminant non négligeable. En effet, ces produits se présentent sous diverses formes.

  1. Les nootropiques en poudre ou en gélule

D’une part, il y a ceux qui sont en poudre ou en gélule. Afin de pouvoir vous décider, il faut noter que celles en poudre possèdent une grande variation de goûts et de couleurs. Celle-ci a l’avantage de coûter moins cher, attirant ainsi un grand nombre d’adeptes. De plus, vous avez la possibilité d’ajuster vous-même le dosage. Contrairement aux gélules, qui elles sont préalablement établies par le fabricant, et ont un prix beaucoup plus élevé. Cependant, étant donné sa mode de présentation la gélule masque le goût parfois désagréable des nootropiques.

D’autre part, certains consommateurs décident de se procurer eux-mêmes des gélules vides dans le commerce pour les remplir de nootropiques en poudres par leurs propres soins. Une pratique peu courante, mais n’en reste pas moins intéressante.

  1. Les nootropiques liquides

Quant au fait de consommer des nootropiques liquides, celle-ci est sans nul doute la méthode la plus agréable. Ainsi, vous êtes libre de déterminer vous-même la dose en vous munissant d’un compte-goutte. La valeur de ces substances liquides est similaire aux gélules. Mais elles souffrent du fait d’être assez rares sur le marché.

Les méthodes d’absorption pour consommer des nootropiques

Les manières de consommer des nootropiques diffèrent non seulement par la méthode en elle-même, mais aussi par leur vitesse d’action.

  1. La voie orale

La voie orale constitue la manière la plus classique d’ingérer une substance, notamment de consommer des nootropiques. Elle est applicable pour toutes les formes du produit. Étant donné qu’elle passe tout d’abord par le système digestif, elle prend plus de temps à prendre effet.

  1. L’absorption sublinguale et intranasal

Le fait de consommer des nootropiques connait aussi des méthodes plus recherchées telles que :

  • La sublinguale qui consiste à mettre le produit sous la langue jusqu’à sa dissolution ;
  • L’intranasal qui est sous forme de spray à vaporiser dans la bouche.

Ces méthodes sont par conséquent plus efficaces grâce à la capacité du corps à absorber plus rapidement la substance sous cette forme. Cependant, leur force constitue aussi leur faiblesse. En d’autres termes, cette rapidité d’action signifie aussi une vitesse d’élimination plus rapide. Néanmoins, l’effet est plus fort, car la concentration plasmatique atteint son pic plus vite et plus haut par rapport à la voie orale. Cela se traduit par le fait que la dose s’infiltre en même temps dans le sang, au détriment de la progression. Cette manière de procéder n’est possible que pour les nootropiques hydrosolubles. Contrairement à ceux liposolubles, nécessitant du gras pour se dissoudre. Toutefois, ce n’est pas une situation handicapante vu que la plupart des nootropiques sont hydrosolubles.

Sources:
http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/les-secrets-healthy-de-la-silicon-valley-jeune-repas-liquide-nootropiques-280617-133030
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/32957-nootropique-definition

Laisser un commentaire