Nutrition : Les apports des omégas 3 pour l’organisme

0
84
apports des omégas 3

Les bienfaits d’une alimentation saine et équilibrée sur la santé sont un fait qui n’est plus à présenter. Cela se traduit par le fait que les aliments contiennent des oligo-éléments et nutriments, bénéfiques pour l’organisme. Parmi cela, l’oméga 3 qui se retrouve essentiellement dans le poisson. En effet, cet acide gras est particulièrement bénéfique pour le cœur. De plus, il permet de prévenir et de traiter diverses maladies. Par ailleurs, découvrez la consommation et les bienfaits de l’oméga 3.

Caractéristiques et spécificités des omégas 3

L’on entend par oméga 3, un groupe d’acide gras comportant de nombreuses doubles liaisons carbone-carbones. Il existe plusieurs omégas 3 dans la nature, notamment une dizaine. Entre autres, il s’agit de :

  • l’acide alpha-linolénique ou ALA (18:3 w-3) ;
  • l’acide acide éicosapentaénoique ou E (20:5 w-3) ;
  • l’acide docosahexaénoique ou DHA (2 w-3) ;

Toutefois, ALA est particulièrement considéré comme étant le seul réellement essentiel. Cela s’explique par le fait qu’à partir d’ALA, l’organisme possède la capacité de synthétiser l’EPA et le DHA. Cependant, ce mécanisme est fortement sensible aux facteurs extérieurs. Étant donné que le DHA et l’EPA s’avèrent être les responsables de la majeure partie des effets métaboliques des omégas 3.

Rôles des apports d’omégas 3

Les membranes cellulaires se composent principalement de cholestérol et phospholipides. Ces derniers se constituent de deux acides gras. Généralement, ces acides gras se retrouvent dans l’alimentation ou synthétisés par l’organisme. Les apports des omégas 3 d’origine alimentaire s’intègrent alors avec ces phospholipides. Par conséquent, ils jouent le rôle de structure grâce à leur taille et caractère instauré qui optimisent la fonctionnalité et la fluidité des cellules. Une situation qui apporte une plus grande facilité entre les échanges chimiques.

En effet, le DHA se trouve être indispensable pour la croissance du cerveau, de la rétine ainsi que d’autres organes sensoriels. D’autre part, concernant l’EPA celui-ci possède un rôle similaire à l’acide arachidonique ainsi que l’acide gamma-linolénique ou GLA. Celui-ci se caractérise comme étant le précurseur des molécules importantes connu sous le nom d’eicosanoides. Ces derniers peuvent être comparés à des hormones telles que :

  • les prostaglandines ;
  • les thromboxanes ;
  • les leucotriènes.

Il faut noter que cela se forme à partir des enzymes qui sont vraisemblablement en compétition avec les omégas et les omégas 6.

Bienfaits des apports des omégas 3 contre les maladies

Un grand nombre d’études ont prouvé que les apports des omégas 3 pour à l’organisme exercent une influence sur la survenue d’éventuelles maladies cardio-vasculaires. En effet, cela apporte une diminution de seize pour cent par rapport à l’apparition d’une pathologie du cœur. De plus, cela réduit aussi les risques de récidives pour une personne ayant déjà été victime d’un infarctus. D’autres parts, il a aussi été que la consommation de poisson constitue une mesure de prévention contre les risques d’accident cardio-vasculaires. Afin d’obtenir le résultat escompté, il est nécessaire de consommer en moyenne 200 g de poisson hebdomadaire par personne.

apports des omégas 3
  1. Les apports des omégas 3 réduisent les triglycérides

Les triglycérides se définissent comme étant la graisse qui circule dans le sang. Ils constituent une source d’énergie qui se forme à partir des glucides d’origines alimentaires. Cela se retrouve en général dans les céréales, féculents et sucreries. Toutefois, un taux particulièrement élevé de triglycérides provoquent des risques de maladies cardio-vasculaires qui ne dépendent pas du cholestérol. Ainsi, les apports des omégas 3 de 2 g par jour permettent d’éviter l’hypertriglycéridémie. La stabilité de ce taux ne se limite pas à une bonne santé cardiaque. En effet, de nombreux chercheurs affirment que cela permet de prévenir d’autres maladies telles que :

  • l’arthrite rhumatoïde ;
  • les maladies inflammatoires de l’intestin ;
  • l’asthme.
  • Action des omégas 3 sur la dépression

Les apports des omégas 3 à l’organisme et la dépression sont étroitement liés. Cela se traduit par le fait que :

  • Une étude menée dans de nombreux pays a démontré les personnes qui ont une forte consommation de poissons se trouvent être prémunis contre la dépression ;
  • une personne dépressive présente un taux assez faible d’oméga 3 dans le sang ;
  • un individu dépressif ou ayant souffert de dépression comporte un risque élevé de maladie cardiaque.

Une forme assez concentrée de l’EPA est moins connue, mais s’avère être potentiellement efficace dans le traitement pour soigner la dépression. Celui-ci est connu sous le nom d’E-EPA.

Apports en omégas 3 : un traitement du diabète de type 2 ?

La présence de diabète de type 2 s’accompagne souvent d’un taux anormalement élevé de triglycérides et de cholestérol. Par ailleurs, ces derniers favorisent le risque de maladies cardio-vasculaires qui se trouve être une des complications à long terme chez un diabétique. Ainsi, des apports des omégas 3 procurent une baisse du taux de triglycéride chez un diabétique. Cependant, cela n’exerce aucun effet positif sur la glycémie. Cette explication trouve sa source dans une méta-analyse conduite récemment. Par conséquent, cela a considérablement diminué le taux de mortalité des diabétiques.

Pour chaque étude menée sur ce sujet, les doses administrées aux patients sont variées. En effet, cela va de 3 à 18 g d’huiles de poisson par jour. Une dose qui équivaut à 1,8 à10g d’EPA et de DHA. Ensuite, le diabète de type 2 engendre aussi des complications au niveau de la vue. De ce fait, les apports des omégas 3 procurent une amélioration à ce niveau.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=acides_gras_essentiels_ps#
http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2003/mag0919/dossier/nu_7055_omega3_aliments.htm

Laisser un commentaire