Nootropiques et médicaments de l’intelligence : une pratique à risque qui se répand

0
170
médicaments de l’intelligence

Chaque catégorie de personne a leurs lots de tâches quotidiennes. Vous avez souvent l’impression d’être submergé par vos activités pour la plupart du temps fastidieux. Afin de se donner un coup de pouce, un grand nombre de gens a pris l’habitude de consommer des smart-drugs. Toutefois, de par le manque de règlementation dont souffrent ces substances, les consommateurs ont une fâcheuse tendance à en abusé. Par conséquent, cela n’apporte pas que des bienfaits sur la santé physique et mentale des consommateurs.

Qu’est-ce qu’on entend par médicaments de l’intelligence ?

Les nootropiques sont plus communément appelés médicaments de l’intelligence. Ces substances se caractérisent comme étant des produits qui favorisent les performances cérébrales. Elles sont utilisées en toute circonstance pour des fins d’apprentissage, améliorer la mémoire ou optimiser la concentration. De récentes études ont été récemment menées sur l’expansion progressive du taux des consommateurs de ces produits. Une réelle augmentation s’est fait remarquer au cours de ces 10 dernières années, entre l’année 2005 et 2016. Le taux de consommateur a grimpé en flèche de 21 %. En effet, leur champ d’action consiste à faciliter la transmission des informations à travers les neurones. Par ailleurs, la prise de médicaments de l’intelligence connait un franc succès auprès des étudiants et des salariés. Cela se traduit par le fait qu’ils font office de protection pour les neurones cérébraux. De ce fait,  elles luttent contre d’éventuels dommages causés par des toxines et au vieillissement.

Ainsi, les médicaments de l’intelligence jouent le rôle de :

  • hausse des facteurs de croissance du cerveau grâce à la production de neurones ;
  • L’irrigation ou l’oxygénation du cerveau en facilitant le flux sanguin vers les cellules nerveuses ;
  • Favorise la perméabilité de la barrière hémato encéphalique aux précurseurs de certains neurotransmetteurs.

Les différentes sortes de médicaments de l’intelligence

La prise de médicaments de l’intelligence nécessite certaines précautions. En effet, un grand nombre de facteurs doivent être pris en compte. Il s’agit en outre de l’interaction médicamenteuse en cas d’existence d’un traitement parallèle. Ensuite, il y a aussi l’allergie à certains de ses composants qui constitue un point déterminant quant aux prises de smart-drugs. Cependant, il existe les nootropes naturels qui offrent une perspective plus sécuritaire pour les consommateurs. Ainsi, voici quelques variétés de nootropiques parmi lesquelles vous pouvez choisir :

  1. Médicaments de l’intelligence naturels

Effectivement, l’option des médicaments de l’intelligence à bas naturels diminue les risques d’effet nocif provoqués par les additifs chimiques.

  • Le thé vert et le café ;
  • la rhodiola ;
  • le ginkgo ;
  • le ginseng ;
  • la théanine
  1. Médicaments de l’intelligence synthétiques

Les médicaments de l’intelligence synthétiques sont des substances qui se présentent sous formes liquides, en poudre ou solide tels que les gélules ou les comprimés. La consommation de ces derniers requiert préalablement une consultation médicale, pour se prémunir des risques de surdosage. Parmi cela l’on peut citer :

  • La nicotine ;
  • L-Tyrosine ;
  • Le focus 2 ;
  • L’optineuro.

médicaments de l’intelligence

L’absence de règlementation des médicaments de l’intelligence

En règle générale, la prise de médicaments de l’intelligence apporte de nombreux effets positifs sur l’organisme. Pourtant, le cas des nootropes synthétiques nécessite l’ajout d’additifs artificiels. Par ailleurs, cela provoque parfois des effets secondaires indésirables chez le consommateur. Cela résulte du fait de la facilité de procuration de ces substances via internet. De ce fait, ces vendeurs en lignes ne sollicitent pas la présentation d’une ordonnance.  Pourtant, au début ces substances ont été créées dans le cadre d’un traitement de maladies neuro-dégénératives qui détériorent la mémoire du malade. Cependant, à l’heure actuelle un grand nombre de personnes en bonne santé y ont recours pour booster leurs capacités cognitives. Par conséquent, étant détournées de son rôle principal les doses normales ne sont pas respectées.

L’addiction aux médicaments de l’intelligence

La consommation de médicaments de l’intelligence permet d’augmenter les performances intellectuelles. Pourtant, la plupart des consommateurs sont fréquemment victimes d’addiction à ces substances. Par ailleurs, cela devient difficile pour ces individus de se priver de ces produits. Cela se manifeste par le fait que la privation engendre chez ces personnes des symptômes de somnolences et de fatigue. Ensuite, ils sont sujets à une perte de la capacité de concentration. En effet, l’individu souffre ainsi de dérives de pensée et rencontre beaucoup de difficultés à se focaliser.

Ensuite, les signes de manque viennent se manifester par des troubles de l’humeur qui se soldent par des crises d’angoisses et de colère. Par conséquent, ces substances se transforment en une sorte de drogue pour le cerveau du dépendant. Une aide professionnelle est donc nécessaire pour sevrer la personne en question. Dans le cas contraire, cela détériore de plus en plus la mémoire de la personne.

Les effets physiques de la consommation des médicaments de l’intelligence

La majorité des consommateurs de médicaments de l’intelligence en abusent fortement, une situation considérablement dangereuse pour les organes internes. En effet, les reins et le foie sont principalement ceux qui se détériorent en premier. Ensuite, il y a le cœur qui subit aussi de nombreuses pathologies liées à ces produits tels que la tachycardie et l’hypertension artérielle. Et puis, il y a bien évidemment les maladies neuro-dégénératives qui se caractérisent par la perte de fonction cognitive, de tremblement et d’hallucination.

Toutefois, dans certains cas, les effets secondaires ne prennent pas une ampleur aussi grave. Cependant, cela ne doit pas être pris à la légère. Ainsi, des individus sont sujets à de violentes migraines et vomissements à cause de l’excès de médicaments de l’intelligence. Ensuite, les composants chimiques qu’ils contiennent provoquent l’apparition d’éruptions cutanées. Celle-ci se définit par des démangeaisons, qui engendrent des inflammations sur l’épiderme. Cela peut résulter d’une allergie ou du fait d’un taux trop élevé dans l’organisme, engendré par une consommation abusive.

Sources:
https://magazineantidote.com/societe/smart-drugs-et-si-les-pilules-nous-rendaient-plus-intelligents/
https://www.topsante.com/maman-et-enfant/ados/sante-des-ados/etudiants-un-medicament-qui-booste-vraiment-les-performances-intellectuelles-252803

Laisser un commentaire