Maladie du cœur : la cardiopathie congénitale chez l’adulte

0
118
cardiopathie congénitale

Dans certains cas de pathologie du cœur, il arrive que cela apparaisse sans aucune raison apparente. Ainsi, aucune mesure de prévention ne peut être prise à l’encontre de ce genre de maladie. Cela se passe aux cours du stade embryonnaire, il s’agit de la cardiopathie congénitale. Par ailleurs, cette situation constitue une source de maladies cardio-vasculaires chez l’enfant.  Cependant, ce genre de cas reste assez rare, notamment sept patients sur mille résultent de causes anatomiques. Heureusement, grâce à l’avancée des techniques médicales les enfants atteints de cardiopathie congénitale arrivent à garder une excellente qualité de vie jusqu’à l’âge adulte.

Définition de la cardiopathie congénitale

La cardiopathie congénitale se caractérise comme étant une anomalie au niveau du cœur. En d’autres termes, il s’agit d’une malformation anatomique cardiaque survenue au début de la vie intra-utérine. Ce genre de maladie se présente sous une multitude de formes. Toutefois, en règle générale le point déterminant de cette maladie repose dans le fait qu’elle présente une évaluation de la tolérance fonctionnelle. C’est-à-dire qu’il s’agit du trouble que la pathologie occasionne dans la vie quotidienne.

Augmentation des cas de cardiopathie congénitale

À l’heure actuelle, une augmentation par rapport au nombre de patients adultes atteints de cardiopathie congénitale est observée. Généralement, cette pathologie est corrigée pendant la petite enfance. Toutefois, le taux de mortalité des adultes porteur de cette malformation est assez élevé. Cette situation résulte du fait que la plupart de ces malades font partie des personnes ayant subi quelques décennies auparavant une correction cardiaque chirurgicale. Toutefois, il s’agit d’une époque assez précaire en termes de technique médicale. Par conséquent, cela laisse ces séquelles chez ces patients. De ce fait, il est nécessaire pour eux de suivre des soins particuliers pour rester dans la meilleure condition de santé possible.

Les complications

Ainsi, il est parfois indispensable d’effectuer certaines reprises chirurgicales ou alors un cathétérisme interventionnel. Ceci étant fait afin de pouvoir apporter une amélioration par rapport aux hémodynamique cardio-vasculaire. Pour ce faire, le chirurgien implante un conduit valvé en dilatant des sténoses ou par la pose des stents. Majoritairement, les complications se manifestent pendant l’adolescence. Cela survient le plus souvent chez les personnes possédant un cœur univentriculaire, et se traduit par :

  • Thromboses ;
  • Cirrhose hépatique ;
  • Entéropathies exsudatives ;

Ainsi, c’est au cours de cette tranche d’âge que s’effectue la transition du statut pédiatrique vers l’adulte.

Formes de cardiopathie congénitale chez l’adulte

Rarement, les complications liées à la cardiopathie congénitale ne se présentent qu’une fois que le patient atteint l’âge adulte.

  1. Le trou dans le cœur

La malformation septale est plus couramment connue sous le nom de trou dans le cœur. Ce dernier se localise souvent à deux endroits. Entre autres, il se trouve au niveau de la cavité de pompage notamment entre les deux ventricules. Il s’agit alors de communication ventriculaire. D’autre part, cela peut aussi se situer entre les deux oreillettes. Dans ce genre de cas, cela s’avère être une communication interauriculaire étant que cela se trouve dans la cavité de remplissage. Toutefois, quel que soit son emplacement, cela provoque un bouleversement au niveau sanguin. En effet, le sang oxygéné en provenance des poumons vient se mélanger au sang désoxygéné. Une situation qui oblige le cœur à redoubler d’effort.

  1. Anomalies valvulaires

Une malformation du cœur prive la valvule cardiaque de ses pleines capacités. Par ailleurs, une anomalie valvulaire empêche celle-ci de s’ouvrir ou de se refermer correctement. De ce fait, le cœur se trouve dans l’obligation d’exercer plus d’effort dans le cadre du pompage de sang pour la totalité de l’organisme.

  1. Vaisseaux sanguins étroits

Dans le cas où les vaisseaux sanguins se trouvent être assez étroits, le cœur éprouve de grandes difficultés à distribuer le sang. Par conséquent, des vaisseaux sanguins anormalement reliés risquent de transporter du sang oxygéné dans les poumons. Ou alors, envoyé du sang désoxygéné dans le reste de l’organisme.

cardiopathie congénitale

Traitements de la cardiopathie congénitale

La cardiopathie congénitale se soigne de plusieurs manières. La méthode adopter dépend de certains critères, notamment la forme ainsi que la gravité de la pathologie. Par ailleurs, dans certains cas de cardiopathie congénitale mineure il n’est pas nécessaire de suivre un traitement. Toutefois, la personne atteinte est mise sous étroite surveillance médicale visant à effectuer de fréquents contrôles. Ceci étant fait afin d’empêcher toute aggravation de l’anomalie au fil des années.

  1. Traitements médicamenteux

La prise de médicament permet au cœur de mieux fonctionner, en matière de cardiopathie congénitale. Parmi cela, on peut citer :

  • Les inhibiteurs calciques procurent une souplesse aux vaisseaux sanguins ;
  • La warfarine constitue une mesure de prévention contre la formation de caillots sanguins ;
  • Les bêtabloquants stabilisent le rythme cardiaque ;
  • Les diurétiques éliminent l’excès de liquide dans l’organisme.

Néanmoins, tous les cas de cardiopathie congénitale ne peuvent être traités par des médicaments. Cela se traduit par le fait qu’une substance efficace pour une forme donnée risque d’en aggraver une autre.

  1. Intervention chirurgicale

Parfois, l’intervention chirurgicale est nécessaire pour soigner la cardiopathie congénitale. Pour ce faire, l’opération s’effectue à l’aide d’un cathéter. En effet, c’est un tube qui s’introduit au sein d’un vaisseau sanguin afin d’atteindre le cœur. Cette méthode est utilisée pour pouvoir exercer une réparation vis-à-vis d’une malformation septale ou une anomalie valvulaire. D’autre part, cette technique entre aussi en vigueur pour l’angioplastie afin de poser une endoprothèse permettant de créer une ouverture pour un vaisseau sanguin. Ainsi, le principe consiste à apporter des corrections aux réparations mises en œuvre pendant la petite enfance.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1210_cardiopathie_congeni.htm
http://sante.lefigaro.fr/article/malformation-cardiaque-a-la-naissance-9-enfants-sur-10-atteignent-l-age-adulte/

Laisser un commentaire