Les polémiques sur le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme

0
170
recommandation maladie de Lyme

Il arrive parfois que vous rencontriez des petits incidents anodins dans votre quotidien, les piqûres d’insectes en font partie. Pourtant, certaines d’entre elles ne sont pas si inoffensives, permettant d’engendrer des maladies relativement graves. En effet, la maladie de Lyme est causée par une bactérie appelée Borrelia burgdorferi, celle-ci est occasionnée par le biais d’une piqûre de tique. Les recommandations concernant cette maladie sont depuis longtemps la source de polémique dans le monde médical.

Recommandation maladie de Lyme sur l’errance diagnostic

Chacun est susceptible d’être victime d’une piqûre de tique. À l’occasion d’une randonnée en forêt, une partie de pêche ou même un pique-nique au parc ; toute activité en plein air constitue un risque. Actuellement, de récentes études ont prouvé qu’une personne sur quatre a déjà été piquée par une tique. Par ailleurs, cela donne une statistique de près de 60 000 cas de maladie de Lyme recensés chaque année. Pourtant, la recommandation maladie de Lyme concernant le diagnostic est sujette à controverses. En effet, les tests de dépistage pour cette maladie ne possèdent une fiabilité qu’à  56%. De ce fait, un résultat négatif sur deux est fort probablement erroné. Par conséquent, la personne se trouve être privée des soins adéquats qui doivent lui être prodigués.

La recommandation maladie de Lyme a recours au test ELISA

C’est un test immunofluorescence indirecte qui se caractérise par un prélèvement sanguin pour y dépister la présence d’anticorps spécifiques luttant contre la bactérie. Pourtant, cette méthode n’est plus utilisée aux États-Unis, depuis bien des années pour son manque d’efficacité. Et puis, un deuxième test appelé test de Western blot est appliqué en cas de résultat négatif du test ELISA. Bien évidemment, ce mode de fonctionnement est contesté par un grand nombre de scientifiques. Cela constituera une barrière à taux plus élevé d’éventuels diagnostics.

De plus, d’autres points importants sont étonnamment remarquables dans le cadre du dépistage de la maladie de Lyme. Ainsi, ce sont :

  • Une variation du seuil d’étalonnage en fonction de la région où se situe le patient. C’est-à-dire qu’il peut être déclaré négatif à Paris, mais positif à Marseille ;
  • Les tests se trouvent être plus concluants chez les animaux. Étant animés d’un état de désespoir les malades font analyser leurs sangs dans des cliniques vétérinaires prétextant que c’est celui de leur chien.

Recommandation maladie de Lyme concernant la dérive thérapeutique

Au niveau de la prise en charge médicale, il est plus que nécessaire d’instaurer une recommandation maladie de Lyme adéquate. Tout d’abord, la dérive thérapeutique est principalement causée par la confusion par rapport aux symptômes de cette maladie. En effet, un malade de Lyme manifeste des symptômes s’apparentant à d’autres maladies tout à fait différentes. En général, celle-ci se traduit par :

  • une grande sensation de fatigue ;
  • de fréquentes migraines ;
  • une obstruction de la vue entrainant la cécité ;
  • douleur au niveau des articulations ;
  • Perte de la faculté motrice qui engendre une paralysie.

De ce fait, la mise en place d’un traitement adéquat se transforme en un véritable casse-tête pour les médecins. La majorité des patients sont victimes de plusieurs mois, voire même des années, de souffrance avant de recevoir le bon traitement.

recommandation maladie de Lyme

Par conséquent, le médecin traitant prescrit tout simplement des antidouleurs au patient. Dans certains cas, la personne est considérée comme dépressive. Ainsi, le malade est mis sous antidépresseurs et est orienté vers une thérapie psychologique. Cette situation d’errance thérapeutique ne connait jusqu’à présent pas de solution ferme proposée par la recommandation maladie de Lyme. Par ailleurs, cela engendre une colère compréhensible venant des malades pointant ainsi du doigt leurs médecins traitants. Ces derniers sont depuis plusieurs années eux aussi victimes de la maladie de Lyme.

Un grand nombre de médecins ont été accusés et poursuivis par leurs patients de charlatanisme

Cela résulte du manque de moyen en leur possession pour diagnostiquer la maladie de Lyme. Ainsi, ils prodiguent des soins en fonction des symptômes du malade. Cependant, en raison de la souffrance qu’ils éprouvent les malades accusent le corps médical de prise en charge inadéquate. Plusieurs médecins ont pour cette raison perdu leur droit d’exercer, voir même écopé d’une peine de prison ferme.

De nouvelles approches pour la recommandation maladie de Lyme

Afin d’offrir une meilleure prise en charge de la maladie de Lyme, des formations ont été mises en place pour mettre à jour les compétences des médecins. De ce fait, une formation gratuite et accréditée est actuellement disponible en ligne pour le corps médical. La recommandation maladie de Lyme juge cette précaution indispensable. En effet, cela permet aux médecins d’accroitre leurs compétences en fonction des avancées scientifiques concernant cette maladie. Cette formation comprend en totalité cinq modules, ayant une durée d’une vingtaine de minutes chacune.

Celle-ci contient quelques items importants qui sont la description de l’émergence de la maladie de Lyme, l’identification des facteurs à risques et les mesures de prévention, les aspects cliniques au niveau des trois stades de la maladie, les méthodes de diagnostics du patient et le traitement.

Une association des malades de Lyme a exprimé une demande au ministère de la Santé par rapport à l’innovation des tests de dépistage concernant cette maladie. Selon eux, la recommandation maladie de Lyme devrait inclure un budget voué à cette recherche. Effectivement, dans certains pays étrangers il existe d’autres méthodes de dépistages plus concluantes comme le test de transformation lymphocytaire.

Sources:
http://www.doctissimo.fr/sante/zoonoses/maladie-de-lyme/maladie-de-lyme-traitement
https://www.femmeactuelle.fr/sante/sante-pratique/maladie-de-lyme-quels-sont-les-traitements-efficaces-2077694

Laisser un commentaire