Quelles sont les différentes maladies causées par une consommation excessive de nootropes ?

0
159
dangers des nootropes

Que vous soyez étudiant ou employé, les activités quotidiennes vous demandent de puiser dans tous vos ressources physiques et mentales. Par ailleurs, physiquement il existe des vitamines et boissons énergisantes afin de vous aider à lutter contre la fatigue. De plus, vous avez aussi la possibilité d’avoir recours à la consommation de nootropiques pour améliorer vos capacités cérébrales. Néanmoins, il faut savoir modérer la prise de ces substances pour éviter de succomber à l’abus.

Migraine, un des dangers des nootropes

Les personnes qui consomment excessivement des smart drugs s’exposent à un grand nombre d’effets secondaires indésirables. En effet, ces individus se trouvent être victimes de fortes migraines. C’est un des principaux dangers des nootropes. Cela s’explique par le fait que lorsque vous consommez des nootropiques, le cerveau tourne deux fois plus que d’habitude. C’est-à-dire que les neurones traitent les informations à une vitesse supérieure. De ce fait, votre cerveau réclame une plus grande quantité d’acétylcholine, d’où la sensation de maux de tête.

L’insomnie

En général, la consommation de nootropique stimule le cerveau afin d’augmenter ses capacités de vigilances et redouble d’énergie. Cependant, arriver à un stade d’excès les dangers des nootropes sur la condition physique est diverses. Effectivement, le consommateur est sujet à un état de fatigue. Cela est totalement contradictoire à l’effet de stimulation escompté.

De plus, la prise des substances le soir approximativement à l’heure du couché provoque des troubles du sommeil.  L’insomnie se trouve être un des dangers des nootropes, cela se traduit par la clarté d’esprit qu’apportent les nootropiques. Par ailleurs, votre métabolisme ne peut se résoudre à s’endormir. Ainsi, il est fortement recommandé d’être vigilant quant à la dose et les moments de prise des substances nootropiques.

Les troubles au niveau des organes digestifs

Quand une personne prend excessivement des nootropiques, le métabolisme le considère comme une agression. Par ailleurs, les dangers des nootropes affectent le système intestinal. Par conséquent, le corps humain se défend contre cette agression en procédant à l’élimination des substances. Cette dernière se présente souvent sous diverses formes maux dont le consommateur est victime. Parmi cela l’on peut citer :

  • Irritation entrainant une diarrhée ;
  • De fréquentes douleurs et nausées ;
  • Malaise dans le tractus gastro-intestinal ;
  • Des crampes d’estomac.

A ce stade, il est préférable de réduire voire même arrêter la prise de smart drugs.

Dangers des nootropes sur le cœur

Le sang distribuer par le cœur pour les autres organes est véhiculé par un vaisseau sanguin appelé artère. Le maintien du bon fonctionnement de ce mécanisme connait sa source à partir des messages envoyés par les neurones cérébraux. Cependant, pour une personne qui consomme excessivement des substances nootropiques, le cerveau ne parvient plus à transmettre les informations normalement. Par conséquent, cela engendre des effets nocifs sur le cœur. En effet, les maladies cardio-vasculaires constituent un des dangers des nootropes. Ainsi, l’infarctus du myocarde se trouve être provoqué par l’obstruction des artères coronaires. De ce fait, cela engendre une réduction de l’approvisionnement d’oxygène et de sang au niveau du cœur. Cette maladie se manifeste par une sensation douloureuse à la poitrine, puis vers l’épaule et finalement atteint la mâchoire. De plus, d’autres symptômes sont recensés tels que des palpitations, vomissements, nausées et de fortes sudations.

dangers des nootropes

Les dangers des nootropes sur la peau

Généralement, aucun test préalable sur la peau ne peut prévoir une éventuelle éruption cutanée due à la prise de médicament. Ainsi, les lésions cutanées constituent un des dangers des nootropes. Cette situation se présente souvent sous deux formes,  qui sont :

  • Un œdème apparait au niveau des lèvres, sur la langue et au niveau des paupières. Cela obstrue la vue de la personne ainsi qu’une difficulté à se nourrir voire même à avaler la salive ;
  • L’urticaire se caractérise par des plaques surélevées de couleurs rouges possédant une taille variante pouvant être petite ou alors de plusieurs centimètres.

Dès l’apparition de l’une ou de ces deux symptômes, une cessation immédiate de la consommation de nootropique est de rigueur. En fait, les éruptions cutanées ne résultent pas forcément d’allergie à certains composants du médicament. Cela est aussi causé par la consommation à forte quantité de la substance en question. En effet, un surdosage de smart drugs engendre fortement ce genre de désagrément chez le consommateur.

Dangers des nootropes sur la santé psychologique

La plupart des gens qui consomment des substances nootropiques, y ont recours pour préserver une excellente forme mentale tout au long de la journée. Cependant, une consommation régulière et excessive de ces smart drugs provoque chez l’individu une forte dépendance. Ainsi, la personne ressent un état de manque en ces d’oubli ou de cessation de prise. Par ailleurs, le consommateur vient à tomber dans un état de dépendance. Une sensation de somnolence se fait ressentir, ainsi vous ne serez pas en possession de vos pleines capacités c’est-à-dire vous serrez envahi par une envie irrépressible de dormir. En effet, les dérives de pensées sont des dangers des nootropes qui se traduisent par une absence considérable de concentration.

De plus, cette sensation de manque engendré par les nootropiques entraine aussi de graves sautes d’humeur chez le consommateur. Cela se manifeste souvent par des crises d’angoisses et d’anxiété. Effectivement, la drogue contenue dans ces substances influence fortement le cerveau conduisant à une forte dépendance pour l’individu. De ce fait,  ces dangers des nootropes constituent une situation non négligeable nécessitant l’aide d’un professionnel notamment un psychiatre. Et puis, l’individu est tenu d’arrêter la consommation des substances en questions.

Sources:
https://lactualite.com/sante-et-science/petit-repertoire-des-smart-drugs/
https://www.journaldemontreal.com/2018/10/13/consommation-de-medicaments-par-les-etudiants-le-succes-en-prescription

Laisser un commentaire