Les différentes phases du stress

0
35
phase du stress

Les phases du stress sont les états successifs des réactions du stress sur notre organisme. En effet, le stress est dynamique. C’est-à-dire qu’il évolue par rapport à notre  environnement. Généralement, et  de manière imperceptible, il débute vers des stades critiques qui peuvent être fatals. Le mode de vie actuel est évidemment l’élément accélérateur du stress à travers le monde. Il est rare de rencontrer une personne à l’abri de l’angoisse et de l’anxiété. Par conséquent, le stress est un problème personnel qui concerne la collectivité. Dans un groupe de personne, si l’un d’entre eux stresse, les autres membres seront affectés par son état. De ce fait, il y aura un impact sur la productivité. D’ailleurs, il n’est pas facile de gérer le stress. Néanmoins, n’est-t-il pas évident de s’informer sur les différentes phases du stress pour essayer de trouver des solutions ? Point sur les différentes phases du stress.

La première phase du stress est l’alarme

Le stress est une réaction naturelle qui se déclenche quand nous sommes face à une situation menaçante ou risquée. Comme réponse à cela, l’humain va se préparer à l’attaque ou à la fuite. À son tour, l’organisme va alors libérer de l’adrénaline et du cortisol. Afin de faire face à cette première phase du stress, ces derniers feront augmenter :

  • La fréquence cardiaque ;
  • La tension artérielle;
  • Le niveau de la température ;
  • Le niveau de vigilance ;…

Ce qu’il faut retenir, c’est que le cortisol sera néfaste pour la santé si l’organisme en produit de manière prolongée. Cela peut se présenter chez les personnes qui ont des problèmes à long terme. Par exemple, chez les personnes qui ont des problèmes financier ; des problèmes de productivité ; des problèmes de relations ; etc.

La résistance

La seconde phase du stress se caractérise par la résistance. Dès le moment où l’organisme reçoit un stimulus stressant, un mécanisme biologique se déclenche : l’ « homéostasie ». Cette phase du stress est un mécanisme d’autoprotection et d’autopréservation. L’organisme réagit ainsi pour retrouver un équilibre physiologique.  Cependant, il se peut que le mécanisme du stress persiste à rester en action. Cela peut se produire lorsque la personne est fortement troublée par un événement angoissant. Donc, l’organisme ne retrouve pas un état normal. Ce qui provoquera des grandes fatigues, de l’insomnie, anxiété,… Ainsi, la personne qui souffre de stress atteindra la phase d’épuisement.

La phase d’épuisement

Cette dernière phase du stress peut être fatale. Le système immunitaire sera fortement affecté. Les conséquences seront alors désastreuses. L’organisme arrive de moins en moins à se protéger contre les infections virales ou bactériennes. Sur la santé, cette troisième phase du stress provoquera :

  • De la migraine ;
  • Des douleurs musculaires ;
  • De l’hypertension artérielle ;
  • une désocialisation de celle-ci se fait remarquer (dépression) ;
  • Une obésité abdominale ;
  • Une résistance à l’insuline, ce qui provoquera par la suite un diabète de type II en absence de prise en charge ;
  • Des maladies cardiovasculaires (AVC, dégénérescence du cœur, etc.)
  • Des perturbations du métabolisme des lipides sanguins (cholestérol, triglycérides…)
  • Des troubles musculosquelettiques des membres supérieurs et du dos.

phase du stress

Combattre le stress

Ainsi, il ne faut jamais négliger le stress. Sa gestion du se fera par rapport à la phase du stress.

Lors de la première phase du stress

Il sera indispensable de délimiter et de contrôler l’effet du stimulus provoqué par une menace. Face à la première phase du stress, appliquez ces conseils :

  • Essayez de prendre une pause pour analyser calmement la situation.
  • Entrainez-vous à gérer votre peur. Car dans la plupart des cas le stress peut être évité facilement, en vous essayant seulement de relativiser la situation.
  • Ayez une attitude positive vis-à-vis des situations ; rejetez toutes les mauvaises pensées.
  • Buvez de l’eau pour se réhydrater. Car durant un moment de stress le corps consomme beaucoup d’eau.
  • Respirez d’une manière équilibrée après un stress : cinq secondes à l’inspiration, cinq secondes à l’expiration. En total vous ferez six respirations par minute jusqu’à ce que la fréquence cardiaque devienne normale.
  • Adoptez une bonne posture : la position assise et le dos droit est importante pour une bonne cohérence cardiaque. En effet, la cohérence cardiaque ne fonctionne pas bien en position couchées à cause de notre anatomie et notre physiologie.
  • Attendez que l’organisme se calme avant de prendre des décisions.

Il est donc important de définir les limites du risque ou du danger que l’on fait face. C’est la première reflexe à entreprendre quand on commence à perdre le contrôle de la situation.

Lors de la seconde phase du stress

Avant tout, il faut toujours prendre conscience du risque. Dans le cas où nous n’arrivons pas à déterminer la véritable cause de l’angoisse pensez à des choses agréables. Cela aidera le cerveau à reprendre le dessus et de contrôler la situation. L’important c’est d’agir. Les résolutions nécessaires sont :

  • Pratiquez des activités physiques adéquates au cœur (marche à pieds, cyclisme, natation;…)
  • Reposez votre corps après une journée très active ;
  • Ecoutez de la musique apaisante ;
  • Suivez une thérapie de sophrologie ;

Lors de la troisième phase du stress

Dans la mesure où vous vous sentez toujours effrayé, n’ayez pas peur de recourir à la psychothérapie. Cela vous aidera à clarifier les émotions. Le mieux ce serait de ne pas attendre trop longtemps. Car tôt, la première phase du stress  sera traitée, les autres phases du stress seront évitées.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/stress/stress-phase-resistance/quest-ce-que-phase-resistance
https://www.futura-sciences.com/sante/dossiers/medecine-stress-comprendre-gerer-stress-855/page/5/

Laisser un commentaire