Les bienfaits du sport chez l’enfant

0
309
bienfaits du sport chez l’enfant

Le sport, pratiqué dans un club, agrandit les relations de l’enfant en dehors des cours à l’école. Le plan intellectuel n’est pas mis de coté. Le sport favorise la prise de décision et améliore la concentration. Du reste, le sport chez l’enfant est aussi  favorable aux élèves en difficulté. Un enfant gauche sur ses études, mais performant en sport, peut se sentir reconsidéré par ses succès extrascolaire. La psychologie est importante chez l’enfant. Il est important de lui donner une occasion de se faire confiance. Cela lui permettra de se sentir valorisé. Par ailleurs, la confiance en soi est  importante pour ses projets à venir. Pour les enfants hyper actifs, le sport les aidera à dépenser cette énergie de trop.

Forger son caractère avec du sport

Le caractère n’est pas inné. Il dépend de plusieurs choses. On peut citer l’environnement, la culture et l’entourage social de l’enfant. Et particulièrement, le sport chez l’enfant va aider à obtenir les bonnes qualités d’un leader. Un domaine sportif peut réveiller chez deux enfants différents caractères opposés. Prenons l’exemple du judo. Le loupion timide s’appropriera de la confiance en lui. Son voisin agressif par contre, apprendra à se plier aux règles strictes du combat d’une manière civilisé. Par ailleurs, les sports en équipe apprendront à l’enfant le respect des valeurs mutuelles. Notamment, le respect et la solidarité. Entres autres, le sport aidera l’enfant à tirer des leçons dans l’échec. Il apprendra que l’on ne peut pas tout posséder dans la vie. Qu’il devra entreprendre des efforts pour obtenir ce qu’il souhaite. Bref, la pratique du sport chez l’enfant regorge d’expérience qui fournira à l’enfant des balises nécessaires à sa vie.

Se sentir à l’aise dans sa peau grâce au sport

On connait tous ce logo scandé par l’OMS : « Pour votre santé, bougez ! ». On se procure de la coordination, de la vitesse,  de l’équilibre, de la souplesse, en faisant sa pratique. Et cet appel est également valable dans le sport chez l’enfant. Les organes de l’enfant qui pratiquent le sport seront fortifiés et tonifiés. Le cœur et le poumon sera robuste et le squelette se solidifiera quand il sera de plus en plus excité.  Par contre, l’inactivité chez l’enfant  lui rendra mou et paresseux.

Surveiller son alimentation

D’autre part, l’alimentation chez l’enfant devrait se faire quatre fois par jour. Car c’est à ce moment que le métabolisme de l’enfant a grand besoin d’énergie. Rechargez les ressources nutritives de l’enfant avec des aliments riches en calcium, en protéine et en fibre. Par exemple, profitez des bienfaits du lait, des noix et des céréales grâces à son apport en calcium. Les viandes et les œufs sont riches en protéine. Pour les fibres essayez de leur donner des légumes et des céréales. Sans oublier les glucides qui entreprennent à la fabrication de la graisse. Car la pratique du sport chez l’enfant donnera à l’enfant de la masse musculaire.

bienfaits du sport chez l’enfant

Aidez-le à s’inscrire à un sport adapté à son âge

Il est évident que le sport chez l’enfant est important et bénéfique. Mais sa pratique demande du temps. En effet, le sport qu’il va pratiquer  doit convenir à son stade de développement. Citons quelques exemples…Un bébé peut faire des activités physiques à partir de son 18ème mois. La gym au sol via un parcours d’obstacles correspondra très-bien pour un bébé. Aujourd’hui, le « Gymborée» propose des  activités qui amuseront en même temps parent-enfant.

  • Si l’enfant est haut delà de ses 3 ans, il lui est possible de pratiquer du vélo. Vous pouvez aussi l’initier avec la patinoire. Cela lui procurera une bien nouvelle sensation. La natation est également très conseillée avec l’utilisation des accessoires (ballons, boudins, planches,…) pour se barboter dans l’eau. Au fil du temps, l’enfant se familiarisera facilement dans l’eau.
  • À 4 ans, vous pouvez lui demander s’il veut faire de la danse ou de la gym, une bonne activité pour qu’il développe son sens du rythme dans la souplesse. Cela lui fournira un plus pour maîtriser ses mouvements. Et s’il est séduit par le judo, pas de souci ! D’ailleurs, porter un kimono lui rendra fier.
  • À 5-6 ans, il lui est maintenant possible qu’il s’inscrive dans à peu près tous les domaines sportifs. N’hésitez pas à lui faire essayer des sports un peu communs (la voile, l’équitation, le patin à glace, l’escrime…). Mais avant tout, il ne faut pas oublier de questionner son avis. Après tout, il s’agit de prendre une vraie partie de plaisir non ? Bref, une éducation amusante!

Un certificat médical ne sera pas obligatoire pour que l’enfant puisse faire du sport

Au premier abord, dès la rentrée 2020, un certificat médical de non contre-indication à la pratique sportive pour le sport chez l’enfant ne sera plus indispensable. Mais une particularité est exigée pour les parents qui veulent inscrire leur enfant dans le plongée, la boxe, l’alpinisme ou rugby. Une déclaration sur l’honneur remplie par le représentant légal suffira pour obtenir la précieuse passe. Cela assurera que les jeunes ont bien consulté un médecin pour connaitre les parcours de santé de l’enfant.

Sources:
https://www.doctissimo.fr/html/sante/enfants/sa_846_sport_enfant.htm
https://www.rtbf.be/vivacite/article/detail_les-avantages-d-une-activite-physique-pour-l-enfant?id=7604833

Laisser un commentaire