La médecine du sport : pour la santé des sportifs

0
162
médecine du sport

Le sport est non seulement un loisir, mais c’est aussi une mode de vie. Que vous soyez un simple particulier ou sportif de haut niveau, une bonne condition physique est le principal critère d’un bon sportif. Afin d’être au mieux de votre forme, il est primordial de rester en bonne santé. Par conséquent, un suivi médical est nécessaire. L’importance de celui-ci a toute aussi une ampleur physique que psychologique. De ce fait, un sportif se doit de confier son bien-être à un médecin spécialisé dans ce domaine.

Qui sont les médecins de sport ?

Les experts exerçant ce métier sont bien évidemment des personnes diplômées d’État en médecine. Afin d’acquérir sa spécialisation, il doit encore suivre une formation de deux ans pour obtenir un diplôme complémentaire. Il est souvent engagé par une structure spécifique comme un club sportif professionnel, un centre sportif universitaire ou une fédération sportive. Le rôle du médecin de sport se répartit sur plusieurs fronts, selon la situation qui se présente. Celui-ci peut être une visite de routine pour faire un bilan de santé et déterminer l’aptitude de la personne.

Ou alors, une intervention d’urgence sur un sportif ayant subi un accident au cours d’un entrainement ou en pleine compétition. Dans certains cas, il assure le suivi d’un patient qui se remet de ses blessures. Le médecin de sport travaille en étroite collaboration avec d’autres spécialistes pour s’assurer le bien-être de son patient. Il s’agit dans la plupart des cas de cardiologue, de kinésithérapeute, de psychologue et de neurologue. En outre, si vous souhaitez bénéficier de médecine du sport, des médecins de sport sont disponibles dans les lieux habituels comme un centre hospitalier ou une clinique.

Surveillance médicale des sportifs

Le passage du statut d’un sportif du cadre du loisir au professionnel dépend essentiellement de son talent et de son savoir-faire. Cependant, la santé est le critère déterminant pour déterminer ses performances. Le médecin du sport soumet le patient à un examen intégral. Par ce procédé, il mesure la capacité de la personne si le sport qu’il affectionne lui est conforme. Il est vrai que la pratique d’activité physique vous garde en bonne santé, mais à un certain niveau, l’intensité des entrainements est plus élevée. En effet, la préparation d’une compétition n’est en aucun comparable à une simple partie de plaisir. Par ailleurs, le cœur d’une personne souffrant de problèmes cardiaques ne supportera pas des épreuves d’endurance.

Par ailleurs, la médecine du sport joue le rôle de la police des fraudes pour les fédérations sportives. Dans certains cas, des sportifs malhonnêtes souhaitant aller au-delà de leurs performances prennent des substances illicites. Cette pratique est connue sous le nom de dopage. Avant de commencer d’importantes compétitions, les participants sont soumis à des tests. Ce sont ces tests qui détermineront la bonne foi ou la transgression des règles par le sportif. Et enfin, le médecin sportif donne aussi des conseils à son patient. Sur cette partie de son travail, il oriente le sportif sur les pratiques nutritionnelles adaptées à sa santé, ainsi que de la teneur de l’intensité de l’entrainement que peut supporter par son organisme.

Prise en charge d’urgence en cas d’incident

Un grand nombre d’accidents risquent d’arriver lors d’un parcours ou d’une compétition sportive. Cela engendre souvent la blessure d’un ou plusieurs participants. En médecine du sport, ces incidents sont traités dans le cadre de la traumatologie. Ce domaine est relativement vaste. En effet, il englobe généralement tous les maux que peut subir le corps humain. Entre autres, il peut s’agir de blessure au niveau des articulations, de déchirure musculaire, de rupture des tendons ou de fracture des os, voire même d’un traumatisme crânien. Par conséquent, le patient est pris en charge dans l’immédiat afin de recevoir les soins nécessaires. Ce dernier dépend de la gravité des blessures. La simple application d’une pommade ou d’une crème rafraîchissante peut être suffisante pour soulager le malade.

Dans le cas d’une entorse ou une luxation, un massage est nécessaire suivi de l’immobilisation du membre jusqu’à son rétablissement. Et pour des incidents plus graves, une intervention chirurgicale s’avère être nécessaire. Mais, ce genre d’opération risque de contraindre le patient à ne pas faire des activités sportives pendant quelque temps. Ainsi, d’autres formes de médecine sportive doivent être adoptées pour remettre sur les rails un sportif post-traumatique.

Rééducation et amélioration de performances sportives

Différentes raisons peuvent contraindre une personne à arrêter, durant une longue ou courte durée, le sport. Il peut s’agir d’un repos forcé dû à une blessure, une sanction de suspension ou d’autres causes personnelles ou professionnelles. Ce n’est pas facile de reprendre les activités sportives le moment venu. Cela peut être d’ordre psychologique, mais généralement c’est physique. Surtout pour les personnes ayant pratiqué un sport de haut niveau, le temps de convalescence réduit ses capacités à celui de débutant. La médecine du sport propose une phase de rééducation pour le remettre à niveau pour le cas d’une personne souhaitant améliorer son niveau, ou tout simplement reprendre un sport longuement délaisser le travail est progressif.

C’est-à-dire adapter le corps de la personne à augmenter de plus en plus son endurance à l’entrainement. Par contre, pour un patient qui se remet d’une blessure voire même d’une opération, la situation est plus délicate. Afin d’assurer la meilleure rééducation possible, le médecin de sport travaille en collaboration avec un kinésithérapeute. Ce dernier possède les compétences nécessaires pour refaire travailler les muscles ou articulations touchés.

Sources:
https://www.passeportsante.net/fr/specialites-medicales/Fiche.aspx?doc=medecine-sport
http://sante.lefigaro.fr/sante/specialite/medecine-sport/quest-ce-que-cest

Laisser un commentaire