La maladie à corps de Lewy, qu’est-ce que c’est ?

0
315
maladie à corps de Lewy

Après l’Alzheimer, la maladie à corps de Lewy est la seconde démence neurodégénérative la plus fréquente. Elle est connue également sous le terme  démence à corps de Lewy (DCL).  C’est une pathologie complexe qui regroupe des aspects cliniques proches de la maladie d’Alzheimer (troubles cognitifs) et à la maladie de Parkinson (troubles psychomoteurs). De ce fait, la maladie à corps de Lewy est difficile à diagnostiquer et à identifier.  Par ailleurs, une personne souffrant du parkinson ou d’Alzheimer peut développer, parallèlement, une démence à corps de Lewy. La DCL se manifeste par des troubles cognitifs. Son évolution s’associe à des hallucinations visuelles et à un syndrome extrapyramidal. Du reste, de toutes les démences répertoriées dans le corps médical, la DCL est la plus lourde et la plus sévère. Ainsi, voici tous ce qu’il y a à savoir sur la maladie à corps de Lewy.

Causes de la maladie à corps de Lewy

Le mécanisme à l’origine de la maladie est actuellement bien connu. En effet, la maladie à corps de Lewy produit un dépôt protéique : l’alpha-synucléïne. Ce dernier, en cas d’une quantité importante, conduira à l’altération de la circulation des messages nerveux. De ce fait, la zone du cerveau qui assure la fonction cognitive et psychomotrice sera affectée. Néanmoins, il est important de noter que c’est la cause de la formation de la DCL par dépôts d’alpha-synucléïne qui reste inconnue.

Diagnostic de la maladie à corps de Lewy

Diagnostic clinique

Le diagnostic  de la maladie à corps de Lewy demande de la rigueur. Son application s’appuie sur les recommandations de la conférence de consensus de 2005.

Voici quelques symptômes qui peuvent être les signes de la maladie à corps de Lewy :

  • Une altération des fonctions cognitives liées à une perte d’autonomie ;
  • Une confusion ;
  • Une variation de performance cognitive brusque ;
  • Des hallucinations essentiellement visuelles;
  • Un syndrome extrapyramidal, par contre les tremblements sont moins fréquents que dans le cas de Parkinson ;
  • Des chutes répétées ;
  • Une intolérance aux neuroleptiques et liées avec risque de forme de catatonie ;
  • Un syndrome sous-corticofrontal avec l’altération intellectuel et une atteinte des fonctions exécutives ;
  • Des troubles mnésiques mais parfois absent au commencement de la maladie ;
  • Pas de syndrome aphaso-apraxo agnosique

Examens supplémentaires

  • L’alpha-synucléïne sera dosé à partir du sang ou dans le liquide céphalorachidien. Par rapport à l’Alzheimer, le taux d’alpha-synucléïne est significativement bas chez la DLC.
  • L’électroencéphalogramme peut révéler des particularités sur la maladie sans que cela soit discriminant.
  • Un scanner cérébral ou une imagerie par résonance magnétique sera entrepris dans le cadre du bilan d’une démence.

Personnes concernées par la maladie à corps de Lewy

Biens qu’elle soit moins populaire que la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson, la maladie à corps de Lewy est fréquente. 20% des cas ont été répertoriés en France. En générale, la maladie apparait vers les 50 ans. Et les hommes en sont plus touchés que les femmes.

Les symptômes de la maladie à corps de Lewy

Troubles cognitifs

Une perte progressive des capacités cognitives se fait principalement remarquée :

  • Des difficultés à raisonner, à résoudre des problèmes et à réaliser des tâches simultanées ;
  • Des troubles mnésiques;
  • Un problème de perception spatiale et visuelle ;
  • Des difficultés à se concentrer ;
  • Des hallucinations visuelles et auditives périodiques ;

Troubles du comportement et d’humeur

Une personne affectée par la maladie à corps de Lewy présente des sauts d’humeur et des comportements irréguliers.

  • Une anxiété ;
  • Une apathie ;
  • Un délire ;
  • Une agitation ;
  • Une dépression ;
  • Un état de paranoïa.

Troubles moteur

Le psychomoteur sera également assailli par la maladie. La personne malade perd peu à peu des facultés acquises.

  • Une expression linguistique altérée ;
  • Des pertes de l’équilibre;
  • Une modification de l’écriture manuscrite ;
  • Une baisse de l’intensité de la voix.

maladie à corps de Lewy

Troubles du sommeil

Le sommeil est très affecté chez la personne atteinte de la maladie à corps de Lewy. Le recours à un infirmier à domicile est nécessaire si le malade sera soigné à domicile. Ces troubles du sommeil se décrit par :

  • Une somnolence excessive dans la journée : des siestes de deux heures ou plus dans la journée ;
  • Insomnie ;
  • La personne cri ou parle durant le sommeil ;
  • Un syndrome des jambes sans repos.

Les traitements de la maladie à corps de Lewy

Actuellement, les spécialistes de santé n’ont pas encore perçu un traitement spécifique à la maladie du corps de Lewy. La prise en charge du malade consiste pour le moment à traiter les symptômes. L’application du traitement dépend des symptômes et de l’état de la personne affectée.

Traitement des signes moteurs

Des substances indiquées dans le traitement de la maladie de parkinson sont applicable à la médication de la DCL. À l’exemple de la L-dopa.

Traitement des signes cognitifs

Des substances indiquées dans le traitement de la maladie de l’Alzheimer sont applicable à la médication de la DCL. Les inhibiteurs du cholinestérase par exemple.

Traitements des troubles du comportement et de l’humeur

Des antidépresseurs sont parfois prescrits pour soigner les troubles de comportement de l’humeur. Ainsi, les problèmes mentaux de la victime de la maladie à corps de Lewy peuvent être atténués.

La prévention de la maladie à corps de Lewy

Etant donné que la cause des dépôts des protéines reste inconnue, la prévention pour la DLC reste encore en stade de recherche.

Sources:
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2516525-maladie-lewy-demence-traitement-symptomes-evolution/
https://www.futura-sciences.com/sante/dossiers/medecine-sens-trompes-cerveau-devoile-faiblesses-1770/page/5/

Laisser un commentaire