Enquête sur la hausse des cas de maladie de Lyme en 2019

0
80
la maladie de Lyme

Une piqûre de tique est souvent prise à la légère. Pourtant, cela peut parfois s’avérer être dangereux et engendrer des maladies graves comme la maladie de Lyme par exemple. Ainsi, par l’intermédiaire de l’insecte, la personne piquer se voit transmettre une bactérie appelée Borrelia burgdorferi. Au départ, la maladie de Lyme se caractérise par une trace de piqûre indolore qui connait une évolution progressive avec le temps. Par ailleurs, il est important d’effectuer une consultation médicale précoce afin d’empêcher la maladie de s’étendre. À l’heure actuelle, cette maladie fait de plus en plus de victimes chaque année. Une situation assez inquiétante étant donné la gravité des conséquences engendrées par la maladie.

Impact du réchauffement climatique sur l’expansion de la maladie de Lyme

Certaines parties du monde sont connues pour compter plus de victimes que d’autres en termes de maladie de Lyme. Ces dernières années, cette maladie connait une forte expansion qui ne cesse d’empirer. Actuellement, plusieurs pays européen ou asiatique en sont les principales cibles. Cette situation repose en majorité sur le fait qu’un grand changement a été observé par rapport au  réchauffement climatique. Cela se traduit par le fait qu’un climat chaud favorise le développement des tiques, c’est-à-dire la reproduction ainsi que la multiplication de ces insectes.

La situation démographique

L’emplacement d’une région exerce un champ d’action concernant l’expansion de la maladie de Lyme. Selon les chiffres, certains endroits comptent de victimes plus que d’autres. Par exemple en France, le Limousin constitue une zone à risque particulièrement importante en termes de piqûre de tiques. Cela se traduit par plus de 700 cas sur 100 000 habitants. Par contre, dans l’Alsace il n’y a que 300 cas sur 100 000 habitants. Néanmoins, d’autres régions bénéficient d’un faible taux d’infections comme le Rhône-Alpes qui est à 170 cas pour 100 000 habitants.

Le développement des tiques

Il a été observé par le biais de plusieurs études, que ces dernières années le pourcentage de tique a augmentées. Cela offre une vision plus claire par rapport à la croissance des personnes qui contractent la maladie de Lyme. Ainsi, les statistiques montrent qu’une hausse de près de 30 % se fait remarquer ces dernières années. Cette situation s’explique par le fait que les tiques ont obtenu un gain, par rapport à l’élargissement de leur longévité. Par conséquent, cela favorise la recrudescence de leur reproduction. Contrairement aux autres acariens, la tique dispose d’une espérance de vie assez longue. Ainsi, les trois ans de vie de ces insectes connaissent actuellement une forte extension. La réduction de ses prédateurs naturels en est majoritairement responsable. Parmi cela, l’on peut citer :

  • les salamandres ;
  • les orvets et lézards ;
  • les crapauds et grenouilles ;
  • les gros insectes et les musaraignes.

la maladie de Lyme

L’absence de vaccin contre la maladie de Lyme

En dépit des efforts fournis par les laboratoires de recherches, il n’existe pas encore de vaccin contre la maladie de Lyme. Par ailleurs, cela fait partie intégrante des sources de la hausse des victimes de la maladie. Concernant l’agent porteur de cette maladie qui est les tiques, ces derniers ne sont pas infectés naturellement. En fait, cela résulte du sang des animaux sauvages dont ils se nourrissent. De ce fait, la transmission peut probablement aussi se passer d’une tout autre manière. En d’autres termes, cela ne se passe pas forcément en pleine nature, mais peut éventuellement se produire dans votre propre jardin. Ainsi, une tique transportée par des oiseaux a la possibilité de vous attaquer à n’importe quel endroit.

Étant donné l’inexistence de vaccin contre la maladie de Lyme, vous avez la possibilité d’adopter d’autres approches afin de prévenir cette maladie. Le principe consiste à suivre certaines mesures de prévention, qui sont assez simples, mais étonnamment efficaces. Par exemple, il est important de porter des vêtements fermés et à manches longues. Une situation souvent difficile à effectuer, à cause de la chaleur occasionnée par la saison et bien entendu l’effort fournis pendant la randonnée. Pourtant, cela constitue une mesure qui permet d’en sauver plus d’un.

Les circonstances propices à la maladie de Lyme

L’augmentation de la propagation de la maladie de Lyme atteint son summum, durant une période en particulier. Il s’agit des beaux jours, notamment durant le printemps et l’automne. Un état de fait qui apporte une complication à la lutte contre cette maladie. En effet, cela constitue le moment propice pour les sorties en pleines natures et les sports en plein air. Cependant, c’est une situation qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère. Par conséquent, il est indispensable de prendre diverses mesures de précaution.

Les retraités et les préretraités sont de plus en plus nombreux ces dernières années. Par conséquent, les personnes âgées font partie de ceux qui disposent d’un large temps libre. Ainsi, les seniors constituent la majorité des victimes de la maladie de Lyme. Cette situation résulte du fait qu’il est fortement conseillé de s’adonner à diverses activités en pleine nature. Il s’agit d’un moyen moins rigoureux pour échapper à la sédentarité ainsi que la préservation de la santé du corps. Par ailleurs, à cause de l’amoindrissement de la condition physique des seniors la pratique des randonnées et le vélo sont les activités les plus prisées. Toutefois, cet engouement en faveur du sport en plein air ouvre une porte pour la pandémie de cette maladie. Par ailleurs, la plupart des malades sont des personnes âgées entre 60 et 70 ans, notamment 85 %.

Sources:
http://sante.lefigaro.fr/article/maladie-de-lyme-hausse-significative-des-cas-diagnostiques-en-un-an/
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/maladie-maladie-lyme-nombre-nouveaux-cas-augmente-2018-france-71686/

Laisser un commentaire