Diabète de type 2 : Comment dépister cette maladie ?

0
112
dépistage diabète de type 2

Le diabète de type 2 se caractérise par une détérioration auto-immune du pancréas, l’organe qui produit l’insuline. Cela se définit par la cessation de sécrétion de l’hormone permettant au sucre d’entrer dans les cellules. Par ailleurs, le métabolisme n’est plus en mesure de régler le taux de glucose dans le sang entrainant ainsi une hyperglycémie. Le diabète de type 2 ne présente pas souvent de signes avant-coureurs. Afin de le diagnostiquer à temps il est préférable de faire un dépistage chez les personnes à risques.

Les personnes à risque nécessitant un dépistage diabète de type 2

Généralement, le diabète de type 2 ne manifeste pas forcément de symptômes spécifiques. Par conséquent, il n’existe pas de signes susceptibles de vous alerter. Par ailleurs, il est recommandé aux personnes présentant d’éventuels risques de se soumettre au dépistage diabète de type 2. Un grand nombre de facteurs provoquent l’apparition du diabète, cela peut être d’ordre génétique ou environnemental, ou résultant de la sédentarité.

En effet, l’anamnèse familiale est un des principaux facteurs de cette maladie. Le diabète est héréditaire, c’est-à-dire qu’il se transmet par la génétique. De ce fait, s’il existe des antécédents diabétique dans votre famille, n’hésitez pas à consulter afin d’effectuer des tests. D’autre part, d’autres facteurs extérieurs favorisent l’apparition du diabète. En effet, si vous avez des antécédents de valeur anormale de glycémie, un dépistage diabète de type 2 s’impose si l’une ou plusieurs de ces facteurs sont réunis tels que :

  • une intolérance au glucose qui se manifeste par rapport à votre alimentation ;
  • la perturbation de la glycémie à jeun ;
  • souffrez de surpoids, l’obésité est particulièrement une cause déterminante de cette maladie.
  • Si vous êtes à un âge assez avancé, sachez que le vieillissement favorise le diabète chez les personnes à risques.

La glycémie veineuse plasmatique à jeun, principal dépistage diabète de type 2

La glycémie se définit par le taux de glucose que vous avez dans le sang. Par ailleurs, le glucose est le sucre qui se trouve dans votre organisme. Celui-ci sert de carburant pour le bon fonctionnement de vos cellules, il provient de la nourriture que vous avez consommée. Le taux de glucose dans le sang est réglé par une hormone sécrétée par le pancréas appelé insuline. Dans certains cas, ce mécanisme est perturbé et favorise l’apparition de troubles de la santé comme le diabète. Le dépistage diabète de type 2 repose alors sur ce taux de sucre dans le sang ou dans l’urine. Il existe divers tests pour parvenir à déterminer ce dérèglement dans l’organisme à savoir :

  • La glycémie veineuse plasmatique à jeun
  • L’hémoglobine glyquée ou HbA1C
  • La glycosurie

La glycémie veineuse plasmatique à jeun

La glycémie veineuse plasmatique à jeun est le premier test de dépistage diabète de type 2 à faire pour diagnostiquer cette maladie. Elle se caractérise par la prise de sang d’une veine, généralement situé dans le pli du coude, afin d’effectuer une analyse. Pour se faire, le patient doit être à jeun, c’est-à-dire n’avoir préalablement rien mangé depuis au moins dix heures. Dans le cas où cette personne est sous traitement pour une autre maladie, elle doit en informer le médecin. Ceci étant fait pour éviter l’interaction de certains médicaments sur la véracité des résultats de l’analyse.

Dépistage diabète de type 2 par l’hémoglobine glyquée

Les globules rouges contiennent une protéine appelée l’hémoglobine. Cette dernière joue le rôle de transporteur de l’oxygène vers les cellules. L’hémoglobine glyquée ou HbA1C est la partie de l’hémoglobine qui capte le sucre. Un taux élevé par rapport à celle-ci nécessite un dépistage diabète de type 2. Pour ce faire, le HbA1C est obtenu grâce à une prise de sang. Le prélèvement se fait généralement par intraveineuse, la zone habituelle se situe sur le pli du coude ou une piqûre au bout du doigt. Le dosage de l’hémoglobine glyquée fait surtout office de surveillance de la glycémie. Celle-ci aide à connaître la concentration de glucose présent dans le sang. Normalement, le taux d’hémoglobine glyquée s’élève entre quatre et six pour cent. Au-delà de ce seuil, le patient est sujet à une hyperglycémie. Par conséquent, l’individu est un diabétique.

La glycosurie, un dépistage diabète de type 2

La glycosurie est un examen permettant de déterminer le taux d’albumine et de sucre dans l’organisme. Celle-ci se fait à partir d’un échantillon d’urine. C’est un moyen efficace pour faire le dépistage diabète de type 2. La glycosurie est pratiquement simple à réaliser. Le principe de ce test est tout à fait la même que pour un test de grossesse. Pour cela, il suffit d’imprégner une bandelette d’urine pour connaître le résultat. De plus, contrairement aux analyses sanguines, la glycosurie a le mérite de ne pas être onéreuse. De ce fait, elle est accessible à toutes les bourses. Cependant, les résultats ne sont pas fiables à 100 %, il est nécessaire que le patient ait 1,80 g/l.

Pourquoi effectuer un dépistage diabète type 2 ?

Le dépistage diabète de type 2 peut s’avérer négatif à la première tentative. Cependant, un résultat négatif ne confirme pas l’absence de la maladie. Par conséquent, un test doit être effectué chaque année pour les personnes présentant un grave risque. C’est-à-dire les individus qui souffrent d’hyperglycémie à jeun ou alors ceux qui ont une intolérance au glucose. Dans certains cas moins spécifiques, tels que les personnes en surpoids ou l’anamnèse familiale, un test tous les trois ans est tout à fait suffisant. De plus, si vous effectuez un test urinaire qui vous donne un résultat non concluant. Il est nécessaire de confirmer ce résultat par un test sanguin.

Sources:
https://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-diabete-de-type–quand-se-faire-depister-_8732.html
https://www.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/diabete/diabete-comment-fait-on-pour-le-depister-244681

Laisser un commentaire