Comment traiter la maladie de Parkinson sans médicament ?

0
127
traiter la maladie de Parkinson

Les maladies neuro-dégénératives se définissent comme étant une pathologie au niveau du cerveau. Cela touche en majorité les personnes âgées, mais touche aussi dans certains cas les plus jeunes. La maladie de Parkinson est tristement célèbre comme étant l’une des maladies neuro-dégénératives les plus répandues. À l’heure actuelle, les sources précises de cette maladie restent encore à déterminer. Toutefois, par l’intermédiaire de ses symptômes un grand nombre de traitements permettent d’en effectuer le contrôle. Mis à part la prise des médicaments, d’autres méthodes s’avèrent très efficaces.

Définition de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neuro-dégénérative qui affecte la progression des neurones. De ce fait, la zone du cerveau qui exerce la production et la libération de la dopamine se connait une détérioration. Il s’agit de neurotransmetteurs jouant un rôle de contrôle pour la majorité des mouvements effectué par l’organisme. Par ailleurs, la personne atteinte subit de graves troubles moteurs. Les hommes sont beaucoup plus atteints par rapport à la gent féminine. L’évolution de la maladie de Parkinson diffère selon les cas, ce qui apporte des complications pour poser le diagnostic.

Toutefois, la détermination de l’existence de la maladie ne constitue pas souvent une mince affaire. Il est donc nécessaire de faire référence à un certain nombre de symptômes afin d’en avoir la certitude. En effet, l’errance de diagnostic est causée par la confusion avec les syndromes parkinsoniens. Ainsi, cela se manifeste sous diverses manières :

  • L’akinésie est une détérioration des cellules nerveuses qui affecte les facultés motrices. Le malade présente alors une lenteur de mouvement ce qui engendre des difficultés quant à l’accomplissement de simples tâches comme l’écriture par exemple.
  • Le tremblement au repos se manifeste au cours d’un état de repos du patient. Ce qui touche majoritairement le poignet, la jambe, le doigt, et le bras.
  • L’hypertonie musculaire est une tension musculaire excessive caractérisée par une rigidité des membres inférieurs et supérieurs, ainsi que le dos. Une situation qui provoque des blocages instantanés périodiques engendrant ainsi l’incapacité de bouger ou de marcher.

Mis à part cela, il y a aussi certaines manifestations physiques particulièrement contraignantes comme :

  • le trouble de sommeil caractérisé par de multiples réveils au milieu de la nuit et de grandes difficultés à se rendormir. Ainsi, le malade subit des réveils matinaux qui réduisent le taux de sommeil.
  • les troubles urinaires qui provoquent souvent d’incontinence.

Les méthodes naturelles pour traiter la maladie de Parkinson

Malgré le fait que cela ne guérisse pas définitivement la maladie, certaines méthodes naturelles permettent de traiter la maladie de Parkinson.

  1. L’ostéopathie

Cette forme de traitement se trouve être assez intéressante. En effet, l’ostéopathie favorise le relâchement d’un grand nombre de tensions ce qui aide à la prise de conscience du corps. Ce rééquilibrage exerce un champ d’action sur le plan physique et moral.

  1. La naturopathie

La naturopathie consiste à la mise en place d’une hygiène de vie plus saine ainsi qu’une alimentation équilibrée. Cela trouve son explication dans le fait que la maladie de Parkinson connait des origines environnementales. Par ailleurs, il s’agit d’une mesure de prévention particulièrement fondamentale. Par conséquent, il est important de bannir le type de nourritures contenant des substances toxiques. Parmi cela l’on peut citer les herbicides, les insecticides, les métaux lourds et les aliments neurotoxiques.

La technique d’Alexander pour traiter la maladie de Parkinson

La technique d’Alexander ne constitue pas une thérapie proprement dite. En effet, il s’agit plutôt d’une méthode de rééducation somatique. Toutefois, c’est une excellente manière de traiter la maladie de Parkinson. Pour ce faire, la technique Alexander consiste à désapprendre plusieurs habitudes posturales néfastes pour l’organisme. Ainsi, il est nécessaire de :

  • Se maintenir droit en l’absence de tension ;
  • Effectuer des mouvements avec facilité ;
  • Avoir un esprit alerte, mais déposé ;
  • Puisé l’effort indispensable en fonction des activités effectuer.

Cette manière de procéder procure une aide considérable au malade par rapport à l’amélioration des problèmes au niveau des facultés motrices. Par ailleurs, cela permet de retrouver une certaine forme d’autonomie. D’autant plus que cela réduit l’état dépressif auquel le malade est confronté.

traiter la maladie de Parkinson

L’acupuncture, une manière de traiter la maladie de Parkinson

L’acupuncture est une forme de médecine douce qui a fait ses preuves depuis des milliers d’années. En effet, cela exerce de nombreux effets bénéfiques pour un grand nombre de maladies chroniques. Par ailleurs, cela constitue un moyen efficace pour traiter la maladie de Parkinson. De ce fait, en prenant en compte l’aspect énergétique par lequel fonctionne l’acupuncture, cette maladie est causée par une présence excessive de vent interne.

L’utilisation de cette médecine traditionnelle chinoise se fait selon chaque symptôme :

  • En cas de vide d’énergie étroitement lié aux différents symptômes typiques principaux de la maladie de Parkinson ;
  • Ballonnements ;
  • Symptômes digestifs ;
  • Vertiges ;
  • Stagnation d’énergie ainsi que des signes cliniques majeurs
  • En de vides énergétiques du foie et du rein qui constitue la conception de la MTC, cela s’accompagne de manifestations majeures liées aux divers signes cliniques secondaires aussi bien psychologiques que physiques.

Ainsi, l’acupuncture aide à améliorer les signes symptomatiques qui sont des éléments à l’origine de la maladie de Parkinson. Ce qui joue un rôle sur la réduction de la dégénérescence neuronale.

Sources:
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-neurologiques/maladie-de-parkinson/parkinson-les-nouvelles-pistes-de-traitement-173346
http://sante.lefigaro.fr/article/quels-traitements-possibles-pour-la-maladie-de-parkinson-/

Laisser un commentaire